Goto main content
1

Cris et chuchotements (Viskningar och rop)

Suèd. 1972. Drame psychologique de Ingmar Bergman avec Ingrid Thulin, Liv Ullmann, Harriet Andersson. Trois soeurs sont réunies dans la maison de leur enfance où l'une d'elles est mourante. Portraits de femmes tracés avec nuances et pénétration psychologique. Mise en scène raffinée. Forte évocation de la souffrance. Interprétation hors pair.

13 ans +
1

Cris et chuchotements (Viskningar och rop)

13 ans + 13 ans +

Suèd. 1972. Drame psychologique de Ingmar Bergman avec Ingrid Thulin, Liv Ullmann, Harriet Andersson.

Trois soeurs sont réunies dans la maison de leur enfance où l'une d'elles est mourante. Portraits de femmes tracés avec nuances et pénétration psychologique. Mise en scène raffinée. Forte évocation de la souffrance. Interprétation hors pair.

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Trois soeurs se trouvent réunies dans la maison de leur enfance où l'une d'elles, Agnes, est mourante. L'aînée, Karin, est l'épouse d'un diplomate plus âgé qu'elle avec qui elle a des relations très tendues. Maria, sa cadette, est une coquette dont la liaison avec un médecin a failli causer le suicide de son mari. Au cours d'une nuit hallucinante, Agnes sollicite le réconfort de ses soeurs et ne le reçoit que de la part d'une servante, Anna.

L’AVIS DE MEDIAFILM

La souffrance morale ou physique a rarement été évoquée au cinéma avec autant de force que dans ce film d'Ingmar Bergman, qui compte parmi ses plus beaux. La couleur y est utilisée avec raffinement dans une gamme limitée de tons où dominent le blanc et le rouge. Quatre portraits de femmes y sont tracés avec infiniment de nuances et une rare pénétration psychologique et le réalisateur a réuni un carré exceptionnel de comédiennes pour les animer.

Texte : Robert-Claude Bérubé

Revue de presse

L'Agonie

La situation initiale est à peu près celle des TROIS SOEURS de Tchekov, mais un Tchekov revu (...) par Strindberg. (...) Pour cette litanie de la souffrance humaine, l'art du cinéaste a ciselé les images de toute beauté, (...) où (...) [la] nature offre (...) le grand secret de la sérénité.

(Texte paru en 1973)

La Mort en rouge et blanc

Ingmar Bergman observe, sur les visages de quatre femmes, le passage de la mort. (...) il a atteint un sommet dans le dépouillement visuel et sonore, dans la simplicité du récit, au profit de la richesse du propos.

(Texte paru en 1973)

Un Oratorio de la douleur

Il est (...) frivole de parler esthétique devant un film aussi impitoyable. (...) Pourtant, chaque plan (...) est un tableau de plénitude brossé par un peintre de vanités. (...) Bergman nous décrit la souffrance (...) avec un sens de l'épaisseur qui n'altère pas la grâce du sujet.

(Texte paru en 1973)

La Foudre au ralenti

Si la foudre peut être lente, CRIS ET CHUCHOTEMENTS est d'une beauté foudroyante. (...) On a rarement, sur l'écran, parlé aussi fortement de la solitude de l'agonie et de l'ignominie scandaleuse de la mort.

(Texte paru en 1973)

Chef-d'oeuvre

Le film est (...) une étude d'âmes et d'état d'âme, au niveau le plus sublime, aux confins mystérieux de la psychanalyse et de la métaphysique. Il se définit (...) comme un angoissant concert de chambre sur les thèmes conjugués de la vie, du plaisir et de la mort.

(Texte paru en 1973)

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. 2019. Drame de Midi Z avec Wu Ke-Xi, Sung Yu-Hua, Hsia Yu-Chiao. Classement: En attente de classement.

Après avoir obtenu le rôle qui fera enfin d'elle une star, une jeune actrice de Taipei vit des moments d'angoisse et de paranoïa. Ses retrouvailles avec son ex-petite amie, comédienne de théâtre en province, sont également ponctuées d'événements inquiétants.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3