Goto main content
1

Le Voleur de bicyclette (Ladri di biciclette)

It. 1948. Drame social de Vittorio De Sica avec Lamberto Maggiorani, Lianella Carrel, Enzo Staiola. Un père de famille se fait voler la bicyclette dont il a besoin pour son travail. Oeuvre maîtresse du néoréalisme. Récit d'un profond humanisme. Technique simple mais précise. Remarquable direction d'interprètes non-professionnels.

Général
1

Le Voleur de bicyclette (Ladri di biciclette)

Général Général

It. 1948. Drame social de Vittorio De Sica avec Lamberto Maggiorani, Lianella Carrel, Enzo Staiola.

Un père de famille se fait voler la bicyclette dont il a besoin pour son travail. Oeuvre maîtresse du néoréalisme. Récit d'un profond humanisme. Technique simple mais précise. Remarquable direction d'interprètes non-professionnels.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Cesare Zavattini
D'après le roman de Luigi Bartolini
Photographie :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Récompenses
Un père de famille en chômage obtient de coller les affiches municipales, à condition de posséder un vélo. Sa femme porte au mont-de-piété sa dernière paire de draps pour retirer la bicyclette depuis longtemps en gage. L'homme commence son travail, mais on lui vole son vélo dès le premier matin. Et c'est dans Rome l'angoissante poursuite, la tentation de voler et la compréhension des passants. Il s'éloigne dans la foule du dimanche soir, pleurant silencieusement, sans espoir, et serrant très fort la main de son enfant.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Chef-d'oeuvre du néo-réalisme italien d'après-guerre, ce film reconstitue et élabore une réalité humaine profondément émouvante. Avec une technique très simple la caméra descend dans la rue par une sorte de jeu qui rend l'image très réaliste. Les interprètes remarquables sont de modestes ouvriers.

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Mex. 2018. Chronique de Alfonso Cuaron avec Alitza Aparicio, Marina de Tavira, Diego Cortina Autrey. Classement: 13 ans +.

À Mexico en 1970, la vie d'une famille bourgeoise au bord de l'éclatement, à travers le point de vue d'une jeune domestique autochtone, tombée enceinte des oeuvres d'un amant qui refuse d'assumer ses responsabilités.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3