Go to main content
iamge nouvelles
2024-06-08 Frédéric Bouchard

Quand 4 devient magique : les meilleurs quatrièmes volets de franchises

Will Smith et Martin Lawrence se réunissent pour la quatrième fois dans Bad Boys : Ride or Die. Volet de trop ou magnum opus ? Le test crucial de la durabilité de la saga est lancé.

Lorsqu'il s'agit de franchises cinématographiques, le quatrième volet sert souvent à démontrer la capacité d'une série à maintenir son élan créatif et à captiver le public. Pourtant, certains parviennent à surpasser les objectifs mercantiles et à proposer des récits aussi mémorables - voire plus - que les épisodes qui les ont précédés.

En voici 7 qui ont déjoués les attentes :

Thunderball (1965)

Succédant au succès cataclysmique de Goldfinger, ce quatrième chapitre racontant les missions de l’agent 007 a élevé le célèbre espion au rang de mythe. Avec de nouveaux gadgets, des prises de vues sous-marines inédites, des décors encore plus époustouflants et des conquêtes démultipliées, ce 4e James Bond a par ailleurs cimenté le statut d’incorrigible séducteur de Sean Connery.

Alien : Resurrection (1997)

Comme ses trois prédécesseurs (Ridley Scott, James Cameron et David Fincher), Jean-Pierre Jeunet (Delicatessen, La cité des enfants perdus) a réinventé l’univers d’Ellen Ripley (Sigourney Weaver). En la propulsant 200 ans après sa mort, clonée, il a insufflé à la mythologie d’Alien un style gothique, avec un emploi inventif de la lumière, des couleurs et des textures, ainsi qu’une tonalité plus ironique.

Scream 4 (2011)

Plus d’une décennie après ce qui avait originalement été annoncé comme l’ultime opus d’une trilogie, le réalisateur Wes Craven (The Last House on the Left, A Nightmare on Elm Street) et le scénariste Kevin Williamson ont refait équipe pour un 4e volet dans lequel ils ont faufilé un grinçant commentaire sur les “remakes”. Drôle et imprévisible, cet ultime film du regretté cinéaste a ressuscité les ambitions de franchise de Scream avec un cinquième et sixième volet, puis un septième, actuellement en développement.

Mad Max : Fury Road (2015)

30 ans séparent Mad Max Beyond Thunder Dome (1985) de ce quatrième opus spectaculaire et frénétique. La passion de George Miller (Babe : Pig in the City et Happy Feet) pour son métier est, quant à elle, demeurée intacte. Malgré les multiples imprévus ralentissant la concrétisation de ce projet cher à ses yeux, l’Australien a persisté et signé un film qui, non seulement a ravivé sa saga culte, mais lui a permis de mettre les gaz pour une nouvelle suite : Furiosa : A Mad Max Saga, présentement en salle.

Toy Story 4 (2019)

Bien que l’entreprise ait bouclé la boucle de façon très émouvante avec Toy Story 3, Pixar a prolongé les aventures de Woody et Buzz Lightyear avec une suite qui élargit l’univers visuel de la franchise et ramène un personnage relégué aux oubliettes : la bergère Bo Peep. Intégrant judicieusement de nouveaux jouets aussi loufoques que mémorables aux personnages iconiques de la série, ce quatrième opus propulse le cowboy favori des petits et grands dans une quête existentielle qui transcende son enveloppe de plastique.

Fallen Leaves (2023)

Avec Ombres au paradis, Ariel et La fille aux allumettes, Aki Kaurismäki a conçu des œuvres regroupées, par leur parenté thématique, dans une «trilogie du prolétariat». Grâce à cet épisode «perdu», une odyssée sentimentale entre une employée de supermarché et un ouvrier alcoolique, le cinéaste finlandais prolonge sa réflexion sur les préoccupations sociales explorées dans cette série (conditions économiques précaires, marginalisation sociale, conditions de travail difficiles).

John Wick : Chapter 4 (2023)

Regorgeant de cascades sensationnelles, de chorégraphies visuelles époustouflantes et d’apparitions savoureuses des plus grandes pointures du genre, cette quatrième partie de la saga du légendaire assassin éblouit, divertit et enthousiasme. L’opéra sanguinaire et fluorescent de Chad Stahelski (John Wick, John Wick - Chapter 2, John Wick - Chapter 3 - Parabellum) se conclut avec la consécration suprême : la canonisation.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3

©2024 MEDIAFILM Tous droits réservés.