Go to main content
4

Le Deuxième acte

Fr. 2024. Comédie de Quentin Dupieux avec Léa Seydoux, Louis Garrel, Vincent Lindon. Une femme présente à son père celui qu'elle croit être l'homme de sa vie, tandis que ce dernier cherche à la pousser dans les bras de son meilleur ami. Réflexion ludique sur l'avenir du monde et du cinéma. Série d'échanges vifs, souvent agressifs. Exercice de style minimaliste, un peu court. Interprétation relevée.

4

Le Deuxième acte (Le Deuxième acte)

Fr. 2024. Comédie de Quentin Dupieux avec Léa Seydoux, Louis Garrel, Vincent Lindon.

Une femme présente à son père celui qu'elle croit être l'homme de sa vie, tandis que ce dernier cherche à la pousser dans les bras de son meilleur ami. Réflexion ludique sur l'avenir du monde et du cinéma. Série d'échanges vifs, souvent agressifs. Exercice de style minimaliste, un peu court. Interprétation relevée.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Stéphane, le patron du Deuxième Acte, est hypernerveux. Son restaurant au bord d'une route accueille quatre clients particuliers: Florence et son père Guillaume, accompagnés par David et Willy. Pour Florence, cette rencontre est l'occasion de présenter David à son père, convaincue qu'il est l'homme de sa vie. Mais pour David, qui n'est pas attiré par Florence, la rencontre sert plutôt à jeter la jeune femme dans les bras de Willy, son meilleur ami.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Dans le droit fil de YANNICK, une situation de pièce de boulevard sert de prétexte à Quentin Dupieux pour réfléchir à voix haute sur l'état du monde, la nature du divertissement et ici, plus spécifiquement, sur l'avenir du cinéma. À travers une série d'échanges vifs, souvent agressifs, l'auteur de FUMER FAIT TOUSSER ratisse large: rectitude politique, mouvement #moiaussi, tension entre le vrai et le faux, décalages amoureux, nouvelles technologies, etc. Dans le sillon de Bertrand Blier et du Luis Bunuel du CHARME DISCRET DE LA BOURGEOISIE, Dupieux livre un exercice de style minimaliste, faussement désinvolte, tout de même un peu court, où le ludisme le dispute à l'amertume. Au sein d'un quatuor d'interprètes relevé, Vincent Lindon s'impose avec force et beaucoup d'autodérision. En restaurateur stressé, Manuel Guillot offre également une interprétation savoureuse. (Texte rédigé en mai 2024, dans le cadre du Festival de Cannes)

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3