Go to main content
3

La Salle des profs (Das Lehrerzimmer)

All. 2023. Drame de Ilker Çatak avec Leonie Benesch, Leonard Stettnisch, Eva Lobau. En enquêtant sur une série de vols dont on accuse un de ses élèves, une enseignante se heurte à un système inflexible et à des parents en colère. Scénario mêlant habilement allégorie sociale et thriller anxiogène. Mise en scène implacable, à la montée exemplaire. Interprétation sans faille, dominé par l’hyper-sensible Leonie Benesch. (sortie en salle: 26 janvier 2024)

Général
3

La Salle des profs (Das Lehrerzimmer)

Général Général

All. 2023. Drame de Ilker Çatak avec Leonie Benesch, Leonard Stettnisch, Eva Lobau.

En enquêtant sur une série de vols dont on accuse un de ses élèves, une enseignante se heurte à un système inflexible et à des parents en colère. Scénario mêlant habilement allégorie sociale et thriller anxiogène. Mise en scène implacable, à la montée exemplaire. Interprétation sans faille, dominé par l’hyper-sensible Leonie Benesch. (sortie en salle: 26 janvier 2024)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Métropole Films Distribution
Carla Nowak enseigne les mathématiques et l'éducation physique dans une petite école ébranlée par une série de vols mineurs déclenchée peu après son arrivée. Quand l’un de ses élèves est soupçonné, Carla s’indigne et décide de le défendre en ouvrant sa propre enquête. Mais sa démarche la confronte à la méfiance de parents indignés, à la grogne de collègues inflexibles et à la paranoïa d’une institution dogmatique. Tiraillée entre ses idéaux et les réalités du système, l’enseignante réalise graduellement que son enquête pourrait compromettre sa jeune carrière.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Soumission officielle de l’Allemagne aux Oscars dans la catégorie du meilleur film international, ce quatrième long métrage du cinéaste turco-allemand İlker Çatak (mais le premier à nous parvenir) mêle habilement allégorie sociale et thriller anxiogène. Partant du principe que l’école est le reflet du monde, Çatak et son scénariste, Johannes Duncker, nouent un suspense proche du film d’horreur: thème musical anxiogène, climat de tension permanente, longs travellings dans les couloirs de l’institution. Comme une sorte de croisement entre SHINING et LES DIABOLIQUES... La mise en scène – froide et implacable – se resserre inexorablement autour de l’héroïne comme la corde au cou d’un pendu. La performance subtilement angoissante de Leonie Benesch, une actrice aux silences particulièrement éloquents, confère à cette SALLE DES PROFS l'allure d’un piège actionné par la peur, la méfiance et la délation.

Texte : Georges Privet

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3