Go to main content
4

Richelieu

Mardi 23 Avril à 18:30 | Super Écran 2Mardi 30 Avril à 09:05 | Super Écran 4Dimanche 28 Avril à 01:30 | Super Écran 4

Can. 2023. Drame social de Pier-Philippe Chevigny avec Ariane Castellanos, Marc-André Grondin, Nelson Coronado. Une traductrice latino-québécoise en vient à défendre les ouvriers guatémaltèques exploités par le patron de l'usine de transformation alimentaire où elle travaille. Plaidoyer humaniste et anti-capitaliste. Une légère tendance au sensationnalisme. Style dépouillé. Ton réaliste. Excellente A. Castellanos. (sortie en salle: 1 septembre 2023)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
4

Richelieu (Richelieu)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

Can. 2023. Drame social de Pier-Philippe Chevigny avec Ariane Castellanos, Marc-André Grondin, Nelson Coronado.

Une traductrice latino-québécoise en vient à défendre les ouvriers guatémaltèques exploités par le patron de l'usine de transformation alimentaire où elle travaille. Plaidoyer humaniste et anti-capitaliste. Une légère tendance au sensationnalisme. Style dépouillé. Ton réaliste. Excellente A. Castellanos. (sortie en salle: 1 septembre 2023)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Distributeur :
Funfilm Distribution
Producteurs :
Récompenses
Son mari étant en prison pour activités frauduleuses, Ariane, sous la menace de perdre son condo, accepte un boulot délicat, mais bien payé, dans une usine de transformation alimentaire. Pour la jeune femme, née d'une mère québécoise et d'un père guatémaltèque, il s'agit de traduire en espagnol les directives patronales aux nouveaux ouvriers temporaires, venus du Guatemala à la faveur d'un programme du gouvernement canadien. Tout en comprenant que Stéphane, le directeur, est mis sous pression par le propriétaire français de l'usine - qui exige de gros rendements à moindres coûts -, la traductrice transmet fidèlement les ordres aux travailleurs étrangers, même ceux qui lui semblent abusifs ou injustes. Mais lorsque la santé d'un des ouvriers se détériore, et que Stéphane l'oblige à continuer à travailler, Ariane, révoltée, choisit son camp.

L’AVIS DE MEDIAFILM

L'action de ce premier long métrage de Pier-Philippe Chevigny ("Vétérane", "Recrue") est campée à l'époque où Stephen Harper était premier ministre du Canada. Librement inspiré de faits vécus, son plaidoyer humaniste et anti-capitaliste recoupe certains thèmes abordés par Ivan Grbovic dans LES OISEAUX IVRES. Au plan de la forme toutefois, Chevigny s'est aligné sur le cinéma des frères Dardenne (LE FILS, ROSETTA): ton réaliste des échanges, style dépouillé, caméra nerveuse le plus souvent vissée sur la nuque de la protagoniste, etc. Notons cependant une légère tendance au sensationnalisme, dans certaines scènes déjà très dramatiques. Ariane Castellanos, parfaite en intermédiaire imparfaite, confère à son personnage déchiré une réelle épaisseur psychologique et Marc-André Grondin campe avec nuances un patron bien intentionné, avili par les circonstances.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3