Go to main content
4

Les Trois Mousquetaires: D'Artagnan

Fr. 2023. Aventures de Martin Bourboulon avec François Civil, Vincent Cassel, Romain Duris. Au 17e siècle, quatre mousquetaires du roi Louis XIII entreprennent de déjouer les plans du cardinal Richelieu et de l'espionne Milady, visant à déshonorer la reine. Adaptation réaliste et fidèle du classique d'Alexandre Dumas. Mise en scène compétente, mais manquant d’ampleur. Distribution relevée, dominée par E. Green, V. Cassel et V. Krieps. (sortie en salle: 28 avril 2023)

4

Les Trois Mousquetaires: D'Artagnan (Les Trois Mousquetaires: D'Artagnan)

Fr. 2023. Aventures de Martin Bourboulon avec François Civil, Vincent Cassel, Romain Duris.

Au 17e siècle, quatre mousquetaires du roi Louis XIII entreprennent de déjouer les plans du cardinal Richelieu et de l'espionne Milady, visant à déshonorer la reine. Adaptation réaliste et fidèle du classique d'Alexandre Dumas. Mise en scène compétente, mais manquant d’ampleur. Distribution relevée, dominée par E. Green, V. Cassel et V. Krieps. (sortie en salle: 28 avril 2023)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Sphère Films
Récompenses
Parti de sa Gascogne natale pour Paris, d'Artagnan souhaite mettre son épée au service de Louis XIII. À peine arrivé dans la capitale, il défie en duel trois des mousquetaires du roi, Athos, Aramis et Porthos; mais, lorsque ceux-ci sont attaqués par leurs ennemis jurés, les gardes du cardinal Richelieu, d’Artagnan combat à leurs côtés. Devenus unis à la vie à la mort, les quatre comparses doivent user de courage et d'ingéniosité pour innocenter Athos, accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis, une machination ourdie par Milady, espionne à la solde du cardinal. Par ailleurs, alors que d'Artagnan est tombé amoureux de Constance, suivante de la reine, cette dernière risque de voir révélée au grand jour sa liaison avec le duc de Buckingham. Les mousquetaires partent en mission pour sauver la réputation de la souveraine et le royaume de France.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Prenant le contrepied de la virevoltante adaptation réalisée par Richard Lester en 1973, Martin Bourboulon (EIFFEL) propose une version plus sombre du classique d'Alexandre Dumas. Sombre dans les enjeux comme dans la facture. En effet, les images du Québécois Nicolas Bolduc évoquent autant le clair-obscur de Rembrandt – contemporain de l’époque de l’intrigue – que les ocres sales de HEAVEN’S GATE. Mais ce que le film gagne en réalisme, il le perd en éclat. Bourboulon s’acquitte honnêtement du cahier des charges en ce qui a trait aux combats, filmés en plans-séquences. Toutefois, sa mise en scène manque d'une ampleur qui aurait rendu justice aux scènes à grand déploiement, telles le bal masqué du duc de Buckingham et le mariage du frère du roi. Lesquelles ont néanmoins la magnificence que permet un budget de 36 millions d'euros. Bien que fidèle à l’original, le récit prend ici et là quelques libertés – un Porthos bisexuel! Crédible en amoureux transi, François Civil compose un d’Artagnan plutôt sage, face à une Eva Green vénéneuse à souhait en Milady, un Vincent Cassel touchant en Athos torturé et une Vicky Krieps très juste dans le rôle d’Anne d’Autriche.

Texte : Éric Fourlanty

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3