Go to main content
3

L'Homme du Nord (The Northman)

É.-U. 2022. Aventures de Robert Eggers avec Alexander Skarsgard, Anya Taylor-Joy, Claes Bang. Traumatisé par le meurtre de son père par son oncle lorsqu’il était enfant, un prince viking est prêt à tout pour se venger de l'usurpateur et récupérer son royaume. Fresque shakespearienne d’une brutalité inouïe. Récit de vengeance peu complexe. Mise en scène virtuose. Style gothique, à la palette chromatique grisâtre. A. Skarsgard renversant. (sortie en salle: 22 avril 2022)

13 ans + (violence)
3

L'Homme du Nord (The Northman)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

É.-U. 2022. Aventures de Robert Eggers avec Alexander Skarsgard, Anya Taylor-Joy, Claes Bang.

Traumatisé par le meurtre de son père par son oncle lorsqu’il était enfant, un prince viking est prêt à tout pour se venger de l'usurpateur et récupérer son royaume. Fresque shakespearienne d’une brutalité inouïe. Récit de vengeance peu complexe. Mise en scène virtuose. Style gothique, à la palette chromatique grisâtre. A. Skarsgard renversant. (sortie en salle: 22 avril 2022)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
"Je te vengerai, père. Je te sauverai, mère. Je te tuerai, Fjölnir." Voilà le mantra que n’a cessé de se répéter le prince viking Amleth, depuis qu’il a assisté, enfant, au meurtre de son père, le roi Aurvandil War Raven, par son oncle Fjölnir. Traumatisé, prêt à tout pour accomplir sa vengeance, sauver sa mère Gudrun des griffes de son oncle et récupérer le royaume qui lui était promis, Amleth quitte les champs de bataille où les armées de vikings sèment mort et désolation, pour joindre un groupe d’esclaves destinés à Fjölnir. Sur l’embarcation qui le conduit au château de l'usurpateur, Amleth fait la rencontre de la mystérieuse Olga.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Fureur sensorielle, lyrisme sauvage et noirceur viscérale traversent le troisième film de Robert Eggers. Après THE WITCH et THE LIGHTHOUSE, le réalisateur américain pousse jusqu’à l’extrême et la démesure son style gothique à la palette chromatique grisâtre, toujours obsédé par la destinée tragique des hommes. Shakespearienne par essence, avec ses références évidentes à Hamlet, sa fresque épique est d’une morbidité et d’une brutalité inouïes. Dans sa mise en scène d'une virtuosité magistrale, Eggers se montre à l’aise en toutes circonstances, qu’il s’agisse de saisir la splendeur des grands espaces, d’illustrer les tourments déchirants des êtres ou de filmer la fragilité et la puissance entremêlées des corps. Cela dit, à côté de la complexité et de la richesse thématique de ses deux précédents opus, son récit de vengeance apparaît ici plutôt mince. Dans le rôle du guerrier du titre, brute tourmentée au coeur d’enfant, Alexander Skarsgard (THE EAST, THE HUMMINGBIRD PROJECT) livre la prestation la plus renversante de sa carrière. Nicole Kidman, Anya Taylor-Joy et Bjork lui donnent la réplique avec toute l’intensité et le grain de folie nécessaires.

Texte : Céline Gobert

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3