Go to main content
6

Mémoire meurtrière (Memory)

É.-U. 2022. Thriller de Martin Campbell avec Liam Neeson, Guy Pearce, Monica Bellucci. Atteint de la maladie d’Alzheimer, un tueur à gages est soupçonné par un agent du FBI d’être celui qui élimine certains de ses anciens employeurs. Remake décevant d’un film belge. Scénario peu convaincant, aux détours tortueux. Réalisation professionnelle mais peu inspirée. Performance solide de G. Pearce. (sortie en salle: 29 avril 2022)

13 ans + (violence)
6

Mémoire meurtrière (Memory)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

É.-U. 2022. Thriller de Martin Campbell avec Liam Neeson, Guy Pearce, Monica Bellucci.

Atteint de la maladie d’Alzheimer, un tueur à gages est soupçonné par un agent du FBI d’être celui qui élimine certains de ses anciens employeurs. Remake décevant d’un film belge. Scénario peu convaincant, aux détours tortueux. Réalisation professionnelle mais peu inspirée. Performance solide de G. Pearce. (sortie en salle: 29 avril 2022)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Dario Scardapane
D'après le livre de Jef Geeraerts
D'après l'oeuvre de Carl Joos
D'après l'oeuvre de Erik Van Looy
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Entract Films
Alex Lewis est un tueur à gages d'une rare efficacité, apprécié pour sa précision et sa discrétion. Mais c’est aussi un homme d'un certain âge, qui se sait atteint de la maladie d'Alzheimer. Victor Serra, un agent du FBI, s'intéresse au cas d'Alex lorsqu'une série de meurtres, qui portent sa signature, lui font soupçonner qu'il est en train d'éliminer certains de ses anciens employeurs. L'enquête de Serra le mène sur la piste de Davana Sealman, une richissime femme d'affaires, qui semble être une des cibles d’Alex et qui détient peut-être la clé du mystère.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Après un début prometteur, ce remake de LA MÉMOIRE DU TUEUR, du Belge Erik van Looy, accuse rapidement des problèmes importants: développements alambiqués et peu vraisemblables, psychologie sommaire et parfois caricaturale, surabondance de personnages secondaires venant disperser et alourdir l'action. La réalisation assurée de Martin Campbell (CASINO ROYALE, GOLDENEYE) tente de masquer ces faiblesses, mais n'y parvient qu'à moitié. Résultat: une série B inégale, tiraillée entre le thriller mollasson et le mélo existentiel balourd. En enquêteur sympathisant avec sa proie, Guy Pearce livre une performance solide, face à un Liam Neeson pas toujours convaincant et une Monica Bellucci gaspillée.

Texte : Georges Privet

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3