Go to main content
5

Les Survivants

Fr. 2022. Drame de Guillaume Renusson avec Denis Ménochet, Zar Amir Ebrahimi, Victoire du Bois. Dans les Alpes italiennes, un homme, qui peine à se relever d'un drame familial, aide une jeune Afghane à rejoindre la France par la montagne. Récit tendu sur le deuil et l'immigration. Glissement peu convaincant du drame psychologique au thriller. Décor naturel bien exploité. Réalisation soignée. D. Ménochet parfait en colosse aux pieds d'argile.

5

Les Survivants (Les Survivants)

Fr. 2022. Drame de Guillaume Renusson avec Denis Ménochet, Zar Amir Ebrahimi, Victoire du Bois.

Dans les Alpes italiennes, un homme, qui peine à se relever d'un drame familial, aide une jeune Afghane à rejoindre la France par la montagne. Récit tendu sur le deuil et l'immigration. Glissement peu convaincant du drame psychologique au thriller. Décor naturel bien exploité. Réalisation soignée. D. Ménochet parfait en colosse aux pieds d'argile.

Suite à un accident de la route dont il est en partie responsable et dans lequel sa femme est morte, Samuel peine à se reconstruire tant physiquement que moralement. Il confie sa fille à son frère Cédric le temps d'un week-end et part pour son chalet, dans les Alpes italiennes. Durant la nuit, Samuel est réveillé par Chehreh, une immigrante clandestine afghane qui fuit la police. La jeune femme étant frigorifiée, il décide de l'héberger pour la nuit. Au petit matin, l'inconnue a disparu, emportant avec elle un blouson ayant appartenu à la défunte. Contrarié, Samuel suit ses traces dans la neige et la retrouve. Autant par empathie que pour se débarrasser d'elle, Samuel décide d'aider la jeune femme à rejoindre la France par la montagne. Mais leur rencontre avec trois personnes racistes et belliqueuses va bouleverser leur plan.

L’AVIS DE MEDIAFILM

N'eût été l'acharnement de Guillaume Renusson, jamais le tournage des SURVIVANTS, interrompu pendant 11 mois pour cause de pandémie, n'aurait eu lieu. En cela, la combativité du cinéaste est en phase avec celle des deux protagonistes, en lutte contre la nature, les hommes et eux-mêmes. Tendu, le récit aborde de front le deuil et l'immigration dans un traitement délicat au départ où les silences ont leur importance. Malheureusement, le film glisse ensuite du drame psychologique au thriller convenu et, ce faisant, perd de sa force et de son intérêt. En cause, des antagonistes belliqueux dont la subite violence s'avère incompréhensible. Dommage, car la réalisation de ce premier long-métrage est soignée et subtile dans le premier tiers. Denis Ménochet (CHIEN BLANC) est parfait en colosse aux pieds d'argile et sa partenaire iranienne, Zar Amir Ebrahimi, tout à fait crédible en réfugiée. (Texte rédigé en novembre 2022, dans le cadre du festival Cinémania)

Texte : Olivier Lefébure

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3