Go to main content
3

Les Nuits de Mashhad (Holy Spider)

Fr. 2022. Drame social de Ali Abbasi avec Zar Amir Ebrahimi, Mehdi Bajestani, Forouzan Jamshidnejad. Une journaliste de Téhéran part à Mashhad pour traquer un tueur en série qui s'est donné pour mission de nettoyer cette ville sainte de ses prostituées. Évocation puissante d'un fait divers. Polar classique, parfois invraisemblable, basculant dans un fascinant drame social. Réalisation tendue. Forte présence de M. Bajestani. (sortie en salle: 18 novembre 2022)

13 ans + (violence)
3

Les Nuits de Mashhad (Holy Spider)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

Fr. 2022. Drame social de Ali Abbasi avec Zar Amir Ebrahimi, Mehdi Bajestani, Forouzan Jamshidnejad.

Une journaliste de Téhéran part à Mashhad pour traquer un tueur en série qui s'est donné pour mission de nettoyer cette ville sainte de ses prostituées. Évocation puissante d'un fait divers. Polar classique, parfois invraisemblable, basculant dans un fascinant drame social. Réalisation tendue. Forte présence de M. Bajestani. (sortie en salle: 18 novembre 2022)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Distributeur :
Sphère Films
Récompenses
Journaliste à Téhéran, Rahimi débarque à Mashhad avec la ferme intention de débusquer et de traduire en justice le "tueur araignée", qui a étranglé plus de 10 prostituées en quelques mois. Après chacun de ses méfaits, l'assassin appelle le journaliste local Sharifi pour lui indiquer l'endroit où trouver le nouveau cadavre. Grâce aux enregistrements de ces appels, Rahimi découvre que le mystérieux tueur, en mal de publicité, se sent investi de la mission de nettoyer Mashhad, villes sainte iranienne, de toutes ses femmes de mauvaises moeurs. Obtenant de haute lutte la collaboration d'un policier pour faire avancer son enquête, la journaliste de la capitale comprend que celui-ci s'attend à quelque chose en retour.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Le réalisateur de l'insolite drame fantastique BORDER revient avec un film plus conventionnel mais non moins passionnant, dans lequel il évoque un fait divers survenu en 2001 dans son Iran natal. D'abord thriller policier classique, avec sa part d'invraisemblances et de raccourcis commodes, HOLY SPIDER bascule ensuite dans le drame social et religieux, pour devenir une dénonciation puissante du fondamentalisme islamique et du sort qu'il réserve aux femmes. Si la mise en scène d'Ali Abbasi apparaît moins ambitieuse que celle de BORDER sur le plan formel, elle n'en demeure pas moins efficace et tendue, avec des ambiances nocturnes habilement forgées. Doté d'une forte présence, Mehdi Bajestani campe à merveille un psychopathe soucieux de sa réputation de bon père de famille. En revanche, Zar Amir Ebrahimi manque de nuances dans le rôle de la journaliste circonspecte et en colère. (Texte rédigé en mai 2022, dans le cadre du Festival de Cannes)

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3