Go to main content
6

J'adore ce que vous faites

Fr. 2022. Comédie de Philippe Guillard avec Gérard Lanvin, Artus , Antoine Bertrand. Sur le tournage d’un film en Provence, le comédien Gérard Lanvin est aux prises avec un fan très gentil, mais beaucoup trop entreprenant. Comédie populaire bâclée sur la formule usée du duo mal assorti. Scénario indigent et dialogues paresseux. Personnages mal définis. Réalisation sans imagination. Interprétation correcte sans plus. (sortie en salle: 12 août 2022)

Général
6

J'adore ce que vous faites (J'adore ce que vous faites)

Général Général

Fr. 2022. Comédie de Philippe Guillard avec Gérard Lanvin, Artus , Antoine Bertrand.

Sur le tournage d’un film en Provence, le comédien Gérard Lanvin est aux prises avec un fan très gentil, mais beaucoup trop entreprenant. Comédie populaire bâclée sur la formule usée du duo mal assorti. Scénario indigent et dialogues paresseux. Personnages mal définis. Réalisation sans imagination. Interprétation correcte sans plus. (sortie en salle: 12 août 2022)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
AZ Films
Après avoir décroché un rôle dans un blockbuster hollywoodien, le comédien français Gérard Lanvin débute le tournage en Provence. La star est logée par la production dans une maison de luxe, mais dotée d’une piscine en panne. Momo, le réparateur qui accourt sur les lieux, s’avère être un fan de la vedette. Un fan extrême, qui fera tout pour se rendre indispensable à l’acteur, en lui présentant sa famille, mais aussi en s'incrustant sur le plateau de tournage. Pour ajouter à l'épreuve de Lanvin, le cinéaste québécois qu’on lui a imposé se révèle aussi truculent que directif. D’abord stoïque et accommodant, l'acteur va peu à peu perdre patience, avec l’un et avec l’autre.

L’AVIS DE MEDIAFILM

La comédie populaire telle que pratiquée par Gérard Oury, Francis Veber ou Patrice Leconte n’est pas un genre à la portée de tous. "Grand public" ne veut pas dire "facilité" et faire rire sans prendre le spectateur pour un idiot demande une rigueur qu’on ne retrouve, hélas, pas ici. Scénariste de CAMPING, Philippe Guillard (LE FILS À JO, ON VOULAIT TOUT CASSER) filme sans imagination ce type de duo mal assorti qui a fait le succès de L’EMMERDEUR, LES COMPÈRES ou MARCHE À L’OMBRE. Mais les personnages sont définis de façon si grossière et les scènes, aux airs de sketchs télévisuels, se succèdent de façon si prévisible que l’ensemble ne suscite que de rares sourires. Lanvin qui joue Lanvin était une idée porteuse mais, à l’écran, elle demeure au stade du concept creux, l’acteur, dans la peau d’un Auguste imperturbable, évoquant un Lino Ventura pâlichon. Artus, humoriste hexagonal méconnu chez nous, incarne correctement un clown blanc de base, tandis qu’Antoine Bertrand, dans la peau d’un Québécois pas trop caricatural, joue son habituel rôle de bon vivant.

Texte : Éric Fourlanty

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3