Go to main content
2

Géographies de la solitude (Geographies of Solitude)

Qué. 2022. Documentaire de Jacquelyn Mills . Seule habitante de l’île de Sable, située au large de la Nouvelle-Écosse dans l’océan Atlantique, une naturaliste y analyse la faune et la flore depuis plus de 40 ans. Immersion sensorielle novatrice, au carrefour du poétique et de l’organique. Techniques de réalisation créatives et écologiques. Réflexion existentielle subtile. Fascinante Z. Lucas. (sortie en salle: 16 décembre 2022)

Général
2

Géographies de la solitude (Geographies of Solitude)

Général Général

Qué. 2022. Documentaire de Jacquelyn Mills .

Seule habitante de l’île de Sable, située au large de la Nouvelle-Écosse dans l’océan Atlantique, une naturaliste y analyse la faune et la flore depuis plus de 40 ans. Immersion sensorielle novatrice, au carrefour du poétique et de l’organique. Techniques de réalisation créatives et écologiques. Réflexion existentielle subtile. Fascinante Z. Lucas. (sortie en salle: 16 décembre 2022)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Pays :
Distributeur :
EyeSteelFilm
Depuis plus de 40 ans, la naturaliste Zoe Lucas est la seule habitante de l’île de Sable, un petit territoire du Canada isolé et situé au large de la Nouvelle-Écosse, dans l’océan Atlantique. Au cœur des dunes et des herbes, entourée de chevaux sauvages, de phoques gris, d’insectes et d'oiseaux, l'écologiste y analyse et y répertorie avec grand soin la faune et la flore, tout un précieux écosystème que les déchets des humains ne cessent de menacer. Immergée dans son quotidien, la cinéaste Jacquelyn Mills témoigne de ce travail acharné et consciencieux d’observation et d’archivage, utilisant des techniques de réalisation respectueuses de l’environnement.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Dans ce documentaire novateur, véritable immersion sensorielle au carrefour du poétique et de l’organique, Jacquelyn Mills invente un nouveau langage. La crinière d’un cheval en décomposition rappelle les herbes hautes, agitées par des bourrasques; le lent mouvement d’un escargot ou d’un insecte génère des sons et de la musique; le clair de lune et les algues servent à développer la pellicule 16 mm utilisée. En plus de briller par sa créativité, le résultat est en parfaite adéquation avec le propos écologique. Moins intéressée par la psychologie de la fascinante et mystérieuse Zoe Lucas que par son travail quotidien au sein de l’espace et du territoire, la réalisatrice esquisse son portrait par fragments, abstractions et expérimentations tout autant qu’elle saisit les mille merveilles de cette île isolée, joyau naturel à la splendeur indéfinissable. Il en résulte un film d’exception qui déroule avec subtilité une réflexion existentielle sur le cycle de la vie et de la nature, et la place qu’y occupe l’humain.

Texte : Céline Gobert

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3