Go to main content
4

Frontières

Samedi 13 Avril à 23:10 | Super Écran 4Jeudi 18 Avril à 07:00 | Super Écran 4Mercredi 24 Avril à 05:25 | Super Écran 4

Can. 2022. Drame de Guy Édoin avec Pascale Bussières, Christine Beaulieu, Marilyn Castonguay. Une fermière des Cantons-de-l'Est, qui habite avec sa fille et ses deux soeurs, en vient à croire que la propriété est hantée par l'esprit de son défunt père. Mélange inattendu de drame rural intimiste et de fantastique. Suspense vraisemblable et adroitement mené, quoique bien connu. Mise en scène sobre et naturaliste. Distribution de qualité. (sortie en salle: 3 mars 2023)

13 ans +
4

Frontières (Frontières)

13 ans + 13 ans +

Can. 2022. Drame de Guy Édoin avec Pascale Bussières, Christine Beaulieu, Marilyn Castonguay.

Une fermière des Cantons-de-l'Est, qui habite avec sa fille et ses deux soeurs, en vient à croire que la propriété est hantée par l'esprit de son défunt père. Mélange inattendu de drame rural intimiste et de fantastique. Suspense vraisemblable et adroitement mené, quoique bien connu. Mise en scène sobre et naturaliste. Distribution de qualité. (sortie en salle: 3 mars 2023)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Diane vit avec sa fille adolescente sur la ferme familiale située dans les Cantons-de-l’Est. Seule depuis sa séparation, elle gère la petite exploitation à bout de bras et doit régulièrement demander de l’aide à Carmen et Julie, ses deux soeurs qui vivent également sur la propriété. Lesquelles ont remarqué que l’état de santé de Diane ne cesse de s’aggraver. Marquée par la mort accidentelle de son père, la fermière est persuadée que la maison est hantée. Ce que confirmerait la silhouette qu’elle a vu rôder autour de la maison, et la découverte d’une vache décapitée dans le champ d’un voisin. Mais personne ne la croit. À commencer par la police, qui soupçonne plutôt deux évadés d'une prison américaine qui auraient traversé illégalement la frontière voisine. Alertée par Carmen et Julie, la mère, établie en Floride depuis dix ans, refait surface.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Pour son cinquième long métrage, Guy Édoin revient sur les terres familiales où il avait tourné son premier, MARÉCAGES. À prime abord, son mélange de drame rural intimiste et de film d’épouvante a de quoi surprendre. La proposition se distingue cependant par une approche personnelle dénuée d’effets-chocs. Ainsi, les éléments anxiogènes familiers du récit de maison hantée (cf. THE CHANGELING de Peter Medak, INFERNO de Dario Argento, THE OTHERS d’Alejandro Almenabar, etc.) se déploient au fil d’une intrigue dépouillée, axée sur la psychologie des personnages, qui ménage des rebondissements subtils, tous vraisemblables. Lesquels se marient harmonieusement avec une description minutieuse, sobre et naturaliste de la vie à la ferme, déjà présente dans MARÉCAGES. Cela dit, en dépit d’un suspense plutôt bien entretenu et d’un dénouement touchant, l'exercice, rarement terrifiant, s’avère un peu lisse et manque d'une réelle ampleur dramatique. Incarnant les membres d’un clan soudé face à la dégradation progressive de leur univers, les quatre actrices principales livrent des compositions solides.

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3