Go to main content
4

Vertige (Fall)

É.-U. 2022. Thriller de Scott Mann avec Grace Caroline Currey, Virginia Gardner, Jeffrey Dean Morgan. Deux amies alpinistes escaladent une vertigineuse tour désaffectée, au milieu du désert, et se retrouvent coincées à son sommet, sans pouvoir en redescendre ou appeler au secours. Série B prenante et anxiogène. Prémisse mince, mais bien développée. Réalisation assurée, riche en moments de tension. Fin plutôt décevante. Interprétation solide. (sortie en salle: 12 août 2022)

13 ans +
4

Vertige (Fall)

13 ans + 13 ans +

É.-U. 2022. Thriller de Scott Mann avec Grace Caroline Currey, Virginia Gardner, Jeffrey Dean Morgan.

Deux amies alpinistes escaladent une vertigineuse tour désaffectée, au milieu du désert, et se retrouvent coincées à son sommet, sans pouvoir en redescendre ou appeler au secours. Série B prenante et anxiogène. Prémisse mince, mais bien développée. Réalisation assurée, riche en moments de tension. Fin plutôt décevante. Interprétation solide. (sortie en salle: 12 août 2022)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Traumatisée par un grave accident en montagne, Becky s'est retirée du monde de l'alpinisme. Sa meilleure amie, Hunter, décide de l'aider à vaincre ses peurs en l'entraînant dans son nouveau projet: l'escalade d'une tour de télécommunication, filiforme et désaffectée, de plus de 600 mètres de haut, plantée au beau milieu du désert. Mais au terme de l'ascension, un accident oblige les deux amies à rester coincées au sommet de la tour, sans moyen de redescendre ou d'appeler au secours.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Cette modeste série B signée Scott Mann, habitué de ce type de productions, s'avère étonnamment prenante et anxiogène. Partant d'une prémisse mince, astucieusement développée, ce thriller minimaliste – un décor, deux actrices, une situation inextricable – prend la forme d'un cauchemar éveillé, rempli de moments de tension, d'images à couper le souffle et de plans littéralement vertigineux. La réalisation, à la fois inventive et assurée, repose sur des effets spéciaux sans faille, qui donnent parfaitement corps à des scènes génératrices de sueurs froides. D'autant plus qu'elles mettent en vedette deux inconnues tout à fait crédibles dans des rôles on ne peut plus contrastés: la brune Grace Caroline Currey, dans celui de Becky, la victime traumatisée; et la blonde Virginia Gardner, dans la peau de Hunter, la téméraire irresponsable. Malgré quelques facilités et une fin aussi abrupte que décevante, l'ensemble s'impose comme un bel exemple du genre, supérieur à OPEN WATER ou THE GREY. Mais attention, acrophobes s'abstenir!

Texte : Georges Privet

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3