Go to main content
4

Barbie

Dimanche 30 Juin à 14:45 | CRAVESamedi 29 Juin à 08:25 | Super ÉcranMercredi 26 Juin à 07:00 | Super Écran 2Vendredi 21 Juin à 20:00 | Super Écran 2

É.-U. 2022. Comédie fantaisiste de Greta Gerwig avec Margot Robbie, Ryan Gosling, America Ferrera. Apprenant que l'enfant qui la possède dans le vrai monde est malheureuse, une Barbie quitte son univers pour aller la retrouver, flanquée du plagiste amoureux d'elle. Production de commande luxueuse et surchargée. Discours féministe un peu usiné. Mise en scène primesautière. Bons interprètes. Habile composition de R. Gosling. (sortie en salle: 21 juillet 2023)

Général
4

Barbie (Barbie)

Général Général

É.-U. 2022. Comédie fantaisiste de Greta Gerwig avec Margot Robbie, Ryan Gosling, America Ferrera.

Apprenant que l'enfant qui la possède dans le vrai monde est malheureuse, une Barbie quitte son univers pour aller la retrouver, flanquée du plagiste amoureux d'elle. Production de commande luxueuse et surchargée. Discours féministe un peu usiné. Mise en scène primesautière. Bons interprètes. Habile composition de R. Gosling. (sortie en salle: 21 juillet 2023)

Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Montage :
À Barbieland, toutes les femmes s'appellent Barbie et tous les hommes, Ken. À l'exception d'Alan, l'ami de Ken. Mais il n'est pas important. Ken non plus d'ailleurs. Amoureux fou de Barbie archétype, le plagiste poseur est constamment éconduit par l'objet de son désir. Durant une soirée dansante avec les copines, Barbie laisse échapper tout haut une pensée subversive. L'incident est vite balayé sous le tapis et le party reprend. Mais le lendemain, la poupée mannequin n'est plus la même. Son monde se dérègle. Ses talons la font souffrir. En visite chez une guérisseuse, elle apprend que l'enfant qui la possède dans le vrai monde serait malheureuse. Pour renverser la tendance et lisser la cellulite qui se profile sur ses jambes, Barbie entreprend le voyage vers la Californie, en quête de sa propriétaire. Ken lui impose sa compagnie. À eux deux, l'aventure...

L’AVIS DE MEDIAFILM

Il aura suffi à Barbie d'une pensée morbide, voire d'une pensée tout court, pour que son monde de plastique pastel bascule et la force, telle Orphée, à traverser le miroir. C'est là la proposition hardie et ironique faite par Greta Gerwig (LADY BIRD) à la commande de Mattel, multinationale désireuse de rénover l'image de sa poupée phare par un grand film populaire. La commande est remplie, au bénéfice évident du commanditaire. Le spectateur n'est pas en reste, même si ce TRUMAN SHOW mâtiné de LEGALLY BLONDE laisse par moment perplexe. Vrai, cette production luxueuse (et surchargée) brille de mille feux, par sa direction artistique exceptionnelle, ses costumes chatoyants signés Jacqueline Durran (ATONEMENT, LITTLE WOMEN) ainsi que par sa mise en scène primesautière, notamment dans les scènes (de loin les meilleures) campées à Barbieland. Par contre, le propos féministe, difficile à enchâsser dans pareil contexte, est appuyé à la syllabe près, et sonne comme un appel à une sororité de conte de fées produit en usine. Margot Robbie remplit sa mission avec l'ardeur qu'on lui connaît. Mais l'excellent Ryan Gosling, en Ken à l'orgueil blessé, manie mieux qu'elle l'ironie parfois douce, parfois puissante, du texte.

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3