Go to main content
4

Arsenault et Fils

Qué. 2022. Drame de moeurs de Rafaël Ouellet avec Guillaume Cyr, Pierre-Paul Alain, Karine Vanasse. Dans le Témiscouata, une journaliste sème la bisbille entre un pompier volontaire et son frère, une tête brûlée notoire, tous deux issus d'une famille de braconniers. Tableau de moeurs vivant et rugueux. Récit efficace, aux zones d'ombre bien préservées. Dénouement déroutant. Réalisation évocatrice, aux éclairs poétiques. Distribution solide, dominée par P.-P. Alain. (sortie en salle: 17 juin 2022)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
4

Arsenault et Fils (Arsenault et Fils)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

Qué. 2022. Drame de moeurs de Rafaël Ouellet avec Guillaume Cyr, Pierre-Paul Alain, Karine Vanasse.

Dans le Témiscouata, une journaliste sème la bisbille entre un pompier volontaire et son frère, une tête brûlée notoire, tous deux issus d'une famille de braconniers. Tableau de moeurs vivant et rugueux. Récit efficace, aux zones d'ombre bien préservées. Dénouement déroutant. Réalisation évocatrice, aux éclairs poétiques. Distribution solide, dominée par P.-P. Alain. (sortie en salle: 17 juin 2022)

Dès son arrivée dans une petite ville du Témiscouata, la journaliste Émilie sème la bisbille entre Adam, pompier volontaire un peu timide, et Anthony, le frère cadet de ce dernier, tête brûlée notoire. Ceux-ci sont membres de l'influent clan Arsenault, braconniers de pères en fils, dont le garage sert d'entrepôt pour la viande qu'ils vendent illégalement, au Nouveau-Brunswick et dans le Maine.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Dans ARSENAULT & FILS, le réalisateur de CAMION brosse un portrait de moeurs vivant et rugueux, campé dans un univers peu montré sur les écrans québécois, celui des braconniers. Efficace et tendu, le récit préserve habilement ses zones d'ombre, Rafaël Ouellet faisant pleinement confiance au spectateur pour interpréter, selon sa sensibilité, les éléments de l'intrigue demeurés inexpliqués. Cela dit, le dénouement s'avère tout de même déroutant et pas entièrement satisfaisant. Traversée de jolis éclairs poétiques, la mise en scène de Ouellet exploite de manière évocatrice le décor forestier. Solide, la distribution est dominée par Pierre-Paul Alain, un acteur peu vu au cinéma mais doté d'un charisme exceptionnel, qui impressionne dans le rôle d'un chien fou incontrôlable.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3