Go to main content
Default image
4

Armageddon Time

É.-U. 2022. Comédie dramatique de James Gray avec Banks Repeta, Jaylin Webb, Anne Hathaway. En 1980 à New York, un garçon juif fantasque, aux rêves d'artiste, devient ami avec un élève noir de son école publique. Récit d'apprentissage classique, au ton très personnel. Réalisation leste et précise, sans recherche d’effets de style. B. Repeta excellent dans le rôle principal.

4

Armageddon Time (Armageddon Time)

É.-U. 2022. Comédie dramatique de James Gray avec Banks Repeta, Jaylin Webb, Anne Hathaway.

En 1980 à New York, un garçon juif fantasque, aux rêves d'artiste, devient ami avec un élève noir de son école publique. Récit d'apprentissage classique, au ton très personnel. Réalisation leste et précise, sans recherche d’effets de style. B. Repeta excellent dans le rôle principal.

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
New York, 1980. En pleine campagne présidentielle, Ronald Reagan dénonce la dépravation des moeurs aux États-Unis, allant jusqu'à brandir la menace de l'Armageddon. C'est dans ce contexte que grandit Paul Graff, garçon juif fantasque aux rêves d'artiste. Impoli avec sa mère, irrespectueux envers son père, insolent avec les enseignants de son école publique, il n'y a que son sage grand-père qui compte à ses yeux. Pourtant, c'est ce dernier qui propose à ses parents de l'envoyer dans une école privée, quand il fait un mauvais coup de trop, sous l'influence de son ami Johnny, jeune Afro-Américain. Dans cette institution stricte, financée en grande partie par l'entrepreneur Fred Trump (père d’un certain Donald), les fréquentations de Paul font jaser. Le gamin échafaude alors un plan pour fuir avec Johnny en Floride, où il compte gagner sa vie comme dessinateur, pendant que son ami travaillerait au tout nouveau Epcot Center.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Après les ambitieux THE LOST CITY OF Z et AD ASTRA, James Gray revient en mode mineur avec un récit initiatique assez classique, qui lui donne toutefois l'occasion de renouer avec ses racines juives new-yorkaises. Du reste, les scènes de vie familiale, très animées, se distinguent par leur véracité. Et les moments que le protagoniste partage avec son grand-père (irrésistible Anthony Hopkins) respirent la tendresse et la nostalgie. Au fil d'un récit très fluide, le jeune héros fera à la dure l'apprentissage des privilèges de classe, du racisme et de l'injustice et de la mort. Et ce, dans un climat sociopolitique brossé avec économie et ironie par Gray. Lequel favorise une mise en scène leste et précise, sans recherche d'effets de style intempestifs. Dans le rôle de l'impertinent Paul, le jeune Banks Repeta est excellent, tandis que les parents sont campés de manière émouvante par Anne Hathaway et Jeremy Strong. (Texte rédigé en mai 2022, dans le cadre du Festival de Cannes)

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2022. Drame de Frédéric Tellier avec Gilles Lellouche, Pierre Niney, Emmanuelle Bercot. Classement: .

En France, un avocat spécialisé en droit environnemental et une militante écologiste se battent chacun de leur côté pour faire interdire un pesticide mortel, dont les avantages économiques sont âprement défendues par un lobbyiste influent.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3