Go to main content
3

À l'ouest rien de nouveau (All Quiet on the Western Front)

É.-U. 2022. Drame de guerre de Edward Berger avec Felix Kammerer, Daniel Brühl, Albrecht Schuch. Durant la Première Guerre mondiale, un jeune soldat allemand fait la dure expérience des tranchées. Adaptation puissante du roman de Erich Maria Remarque. Dénonciation cinglante de la soif de gloire. Reconstitutions bluffantes. Réalisation immersive très adroite. Interprètes habités. (sortie en salle: 21 octobre 2022)

13 ans + (violence)
3

À l'ouest rien de nouveau (All Quiet on the Western Front)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

É.-U. 2022. Drame de guerre de Edward Berger avec Felix Kammerer, Daniel Brühl, Albrecht Schuch.

Durant la Première Guerre mondiale, un jeune soldat allemand fait la dure expérience des tranchées. Adaptation puissante du roman de Erich Maria Remarque. Dénonciation cinglante de la soif de gloire. Reconstitutions bluffantes. Réalisation immersive très adroite. Interprètes habités. (sortie en salle: 21 octobre 2022)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Printemps 1917. Paul, 17 ans et demi, s’engage avec trois copains dans les rangs de l’armée allemande. Ils sont affectés au 78e régiment d’infanterie de réserve, qui a pour mission de franchir la frontière franco-belge afin de rejoindre Paris en un temps record. Mais dès leurs premiers jours sur le front ouest, Paul et ses amis, gorgés de discours patriotiques, constatent qu’ils n’ont que peu de chances de réussir. Dans des tranchées insalubres, ce ne sont que tirs d’artillerie incessants et brimades d’un adjudant irascible. 18 mois plus tard, la délégation germanique se rend à Compiègne pour demander l’armistice aux émissaires français. Au même moment, un général allemand refusant d’abdiquer ordonne au bataillon de Paul de mener un baroud d’honneur en direction des lignes ennemies.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Représentant allemand à l’Oscar du meilleur film international de 2023, cette troisième adaptation du chef d’oeuvre d’Erich Maria Remarque évoque les horreurs de la guerre avec une rare puissance. Plus que jamais d’actualité, le récit des désillusions d’un idéaliste trompé par les beaux discours glace le sang par son illustration graphique, parfois gore, d’un conflit terrible, qui fit près de 17 millions de morts. La recréation des combats en images de synthèse est bluffante, tandis que la dénonciation d'officiers aveuglés par la soif de gloire s'avère cinglante. Le contraste entre les tranchées boueuses et les salons luxueux dans lesquels les hauts gradés teutons prennent leurs décisions parait en revanche moins subtil. La direction photo de James Friend et la forte présence à l’écran de comédiens habités ajoutent à la réussite de cette fresque grandiose et pertinente. La force du discours antimilitariste reste cependant en-deçà de celle de la version réalisée par Lewis Milestone en 1930.

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3