Go to main content
3

Vortex

Fr. 2021. Drame de Gaspar Noé avec Dario Argento, Françoise Lebrun, Alex Lutz. Un critique de cinéma octogénaire, dont le coeur est fragile, voit dépérir son épouse, une ex-psychiatre atteinte de la maladie d'Alzheimer. Méditation empathique sur le vieillissement et la mort. Emploi créatif et pertinent de l'écran divisé. Performances subtiles et déchirantes de D. Argento et F. Lebrun. (sortie en salle: 6 mai 2022)

3

Vortex (Vortex)

Fr. 2021. Drame de Gaspar Noé avec Dario Argento, Françoise Lebrun, Alex Lutz.

Un critique de cinéma octogénaire, dont le coeur est fragile, voit dépérir son épouse, une ex-psychiatre atteinte de la maladie d'Alzheimer. Méditation empathique sur le vieillissement et la mort. Emploi créatif et pertinent de l'écran divisé. Performances subtiles et déchirantes de D. Argento et F. Lebrun. (sortie en salle: 6 mai 2022)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Cinéma du Parc
Tandis qu'il prépare un livre sur les liens entre rêve et cinéma, un critique parisien d'origine italienne voit dépérir son épouse, une ex-psychiatre atteinte de la maladie d'Alzheimer. Ayant lui-même un coeur fragile, l'intellectuel octogénaire ne peut compter sur l'aide de leur fils unique, qui combat sa dépendance aux drogues et élève seul son petit garçon.

L’AVIS DE MEDIAFILM

À la manière de Michael Haneke dans AMOUR, le réalisateur de SEUL CONTRE TOUS et IRRÉVERSIBLE adoucit son image de provocateur misanthrope avec cette méditation empathique sur le vieillissement et l'imminence de la mort, inspirée de ses propres expériences. Gaspar Noé n'en a pas pour autant renoncé à ses recherches formelles. Il poursuit ici son exploration de l'écran divisé, amorcée dans son court métrage "Lux Aeterna". Ainsi, à l'exception de la scène d'ouverture, les deux protagonistes sont constamment filmés en plans séparés; y compris lorsqu'ils évoluent dans le même vaste appartement, à quelques centimètres l'un de l'autre, de manière à illustrer le fossé qui se creuse entre mari et femme. Rarement présent devant la caméra, le réalisateur italien Dario Argento (SUSPIRIA) incarne ici l'époux torturé avec un touchant mélange d'aplomb et de vulnérabilité. En particulier lors de ses échanges - largement improvisés - avec le doué Alex Lutz (GUY), dans le rôle du fils aimant mais impuissant. En femme de tête perdant tranquillement la sienne, Françoise Lebrun (LA MAMAN ET LA PUTAIN) offre une prestation subtile et déchirante. (Texte rédigé en octobre 2021, dans le cadre du Festival du nouveau cinéma de Montréal)

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3