Aller au contenu principal
3

Poupée volée (The Lost Daughter)

É.-U. 2021. Drame de Maggie Gyllenhaal avec Olivia Colman, Jessie Buckley, Dakota Johnson. En vacances sur une île grecque, une professeure de littérature solitaire affronte ses regrets au contact d'une jeune mère qui lui rappelle celle qu'elle a été. Adaptation sensible du roman d'Elena Ferrante. Intrigue subtile tissée de non-dits et d'un sentiment de menace. Sens de l'ellipse puissant fortifiant une mise en scène plutôt effacée. Jeu en profondeur d'O. Colman. (sortie en salle: 17 décembre 2021)

3

Poupée volée (The Lost Daughter)

É.-U. 2021. Drame de Maggie Gyllenhaal avec Olivia Colman, Jessie Buckley, Dakota Johnson.

En vacances sur une île grecque, une professeure de littérature solitaire affronte ses regrets au contact d'une jeune mère qui lui rappelle celle qu'elle a été. Adaptation sensible du roman d'Elena Ferrante. Intrigue subtile tissée de non-dits et d'un sentiment de menace. Sens de l'ellipse puissant fortifiant une mise en scène plutôt effacée. Jeu en profondeur d'O. Colman. (sortie en salle: 17 décembre 2021)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Maggie Gyllenhaal
D'après le roman de Elena Ferrante
Photographie :
Musique :
Leda, Anglaise de 48 ans, débarque sur une île grecque pour y passer quelques jours de vacances en solitaire. Sa tranquillité est vite troublée par l'arrivée sur la plage d'une large famille de touristes bruyants. Un dialogue tendu et rébarbatif s'ouvre entre la professeure de littérature à l'université de Cambridge et cette tribu appartenant visiblement au crime organisé. La disparition d’une enfant du groupe, qu'elle va aider à retrouver rapidement, ramène toutefois les deux partis à de meilleurs sentiments. Du reste, Leda est fascinée par Nina, maman de l'enfant et outsider du groupe, qui lui rappelle la mère qu’elle a été et le sacrifice qu’elle a dû faire pour pouvoir gravir les échelons du monde académique. Sans préméditation, la professeure va poser un geste aussi inoffensif qu’inexplicable.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Maggie Gyllenhaal marche dans les pas de David Lean et Luca Guadagnino avec cette adaptation sensible, assez libre, du roman "La poupée volée" d’Elena Ferrante ("L'amie prodigieuse"). Tout comme dans SUMMERTIME et A BIGGER SPLASH, l’action de THE LOST DAUGHTER se déroule le temps d'une parenthèse méditerranéenne enchantée et transformatrice. Habitée, le regard souvent voilé par l'émotion, Olivia Colman donne toute sa profondeur à cette Leda déchirée de l’intérieur par la culpabilité d’une maternité mal assumée. Par signes subtils ou suggestions, l'écheveau de l'intrigue se dévide en nourrissant la crainte, chez le spectateur, de dangers qui ne se matérialisent pas. Confronté aux non-dits et secrets du personnage, celui-ci dispose de tout l’espace pour les interpréter, les flashbacks servant à nourrir son imagination bien plus qu’à lui fournir des réponses. À l’écriture et au montage, Gyllenhaal démontre un puissant sens de l’ellipse, qui brouille la géographie des lieux et tonifie sa mise en scène plutôt effacée. Son impeccable direction d’acteurs confirme le talent jusqu’ici sujet à caution de Dakota Johnson (FIFTY SHADES OF GREY) et met en valeur le trop rare Ed Harris dans un rôle secondaire mais névralgique.

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3