Go to main content
4

Un Bon patron (El buen patrón)

Esp. 2021. Comédie dramatique de Fernando Leon de Aranoa avec Javier Bardem, Manolo Solo, Almudena Amor. Une semaine avant la visite d'un comité qui pourrait décerner à son entreprise un prix d'excellence, un directeur s'efforce de régler les divers problèmes de son personnel. Portrait grinçant d'un chevalier d'industrie paternaliste, impitoyable et hypocrite. Récit bien mené, sans réelle surprise. Réalisation dynamique. Excellent J. Bardem. (sortie en salle: 2 septembre 2022)

13 ans +
4

Un Bon patron (El buen patrón)

13 ans + 13 ans +

Esp. 2021. Comédie dramatique de Fernando Leon de Aranoa avec Javier Bardem, Manolo Solo, Almudena Amor.

Une semaine avant la visite d'un comité qui pourrait décerner à son entreprise un prix d'excellence, un directeur s'efforce de régler les divers problèmes de son personnel. Portrait grinçant d'un chevalier d'industrie paternaliste, impitoyable et hypocrite. Récit bien mené, sans réelle surprise. Réalisation dynamique. Excellent J. Bardem. (sortie en salle: 2 septembre 2022)

Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Métropole Films Distribution
Une semaine avant la visite d'un comité qui pourrait décerner un prix d'excellence à son usine de balances industrielles, Blanco doit trouver une manière de se débarrasser d'un comptable, licencié avec une prime de départ dérisoire, qui manifeste bruyamment sa colère devant l'entrée de la manufacture, sur un terrain public dont il ne peut être délogé. Le directeur doit également ramener à la raison son chef des opérations et ami d'enfance, qui multiplie les erreurs depuis qu'il se croit trompé par sa femme. En outre, le puissant Blanco a fait jouer ses contacts afin d'obtenir la libération du fils d'un de ses ouvriers, arrêté en flagrant délit dans un parc alors qu'il tabassait des immigrés arabes avec ses amis. Tout en jonglant avec ces divers problèmes, le patron marié, fidèle à son habitude, entreprend de séduire sa nouvelle stagiaire, avec le projet secret de la remercier par un somptueux cadeau à la fin du mois. Mais cette fois, la jeune femme qui est tombée dans ses filets lui réserve une mauvaise surprise.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Après l'inégal LOVING ESCOBAR, Fernando Leon de Aranoa refait équipe avec Javier Bardem pour une critique cinglante du système capitaliste. La vedette de NO COUNTRY FOR OLD MEN et SKYFALL y incarne avec aisance et autorité un chevalier d'industrie paternaliste, impitoyable et hypocrite, d'une énergie et d'une vivacité d'esprit néanmoins admirables. Le récit est bien mené, mais sans réelle surprise, et la réalisation s'avère dynamique, sans effet de manche ni distraction stylistique inutile. Touffu, le scénario traite également du racisme, des défis de l'immigration, de la petite délinquance, du machisme de la société espagnole, etc. Certes, l'auteur enfonce quelques portes ouvertes et manque parfois de subtilité dans son traitement; mais globalement, son film parvient à divertir, tout en faisant réagir le spectateur sur les injustices sociales et l'arrogance cynique des privilégiés.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3