Aller au contenu principal
5

The Eyes of Tammy Faye

É.-U. 2021. Drame biographique de Michael Showalter avec Jessica Chastain, Andrew Garfield, Vincent D'Onofrio. Portrait de la flamboyante épouse du télévangéliste Jim Bakker, bâtisseur d'un empire médiatique qui s'est effondré en 1989. Biopic conventionnel enchaînant les faits saillants. Ensemble superficiel surmonté d'un instant de grâce. Bon rythme. J. Chastain épatante et en contrôle. (sortie en salle: 17 septembre 2021)

Général
5

The Eyes of Tammy Faye (The Eyes of Tammy Faye)

Général Général

É.-U. 2021. Drame biographique de Michael Showalter avec Jessica Chastain, Andrew Garfield, Vincent D'Onofrio.

Portrait de la flamboyante épouse du télévangéliste Jim Bakker, bâtisseur d'un empire médiatique qui s'est effondré en 1989. Biopic conventionnel enchaînant les faits saillants. Ensemble superficiel surmonté d'un instant de grâce. Bon rythme. J. Chastain épatante et en contrôle. (sortie en salle: 17 septembre 2021)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Élevée au Minnesota par une mère pentecôtiste rigoriste et un beau-père effacé, Tammy Faye LaVallée s'est découvert dès l'enfance un talent pour le chant et un goût pour la communication. En 1961, elle épouse Jim Bakker, un beau parleur dévot rencontré au collège biblique de Minneapolis. Dans le sillage du réputé télévangéliste Pat Robertson, Jim et Tammy Faye sillonnent les routes du pays pour prêcher la bonne nouvelle, lui à titre de prédicateur, elle comme chanteuse et marionnettiste. Dans les années 1970, les Bakker produisent une émission de variétés chrétienne à succès, PTL Club, qui débouchera sur la fondation de l'empire médiatique du même nom. Celui-ci s'effondrera en 1989, après que Jim, qui menait avec Tammy Faye un train de vie somptuaire, eut été reconnu coupable de fraude.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Au beau milieu du film, un instant de grâce. Celui-ci montre Tammy Faye interviewant un homme gay atteint du sida. L'empathie, la compassion qu'elle lui témoigne, illustrent la singularité de ce personnage haut en couleur qui, par son ouverture d'esprit, défiait les prédicateurs hypocrites dont elle était entourée. À elle seule, la scène chargée d'émotion justifie la production de ce biopic autrement conventionnel et guère transcendant, dans lequel Michael Showalter (THE BIG SICK) enchaîne les faits saillants à bon rythme, mais en demeurant à la surface des choses. Jessica Chastain est épatante dans le rôle-titre. Malgré les faiblesses du scénario, l'actrice en plein contrôle parvient à rendre justice à cette Dolly Parton des pauvres qui, par ignorance ou par lâcheté (le film reste imprécis sur cette question), fermait les yeux sur ce que tramait son mari. Une chose reste sûre: Tammy Faye avait beau appliquer son maquillage à la truelle, le vrai clown, c'était lui.

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Qué. 2021. Drame de Sébastien Pilote avec Sara Montpetit, Sébastien Ricard, Hélène Florent. Classement: Général.

Au début du XXe siècle, dans la région du Lac Saint-Jean, la fille d'un colon est courtisée à la fois par un coureur des bois, un voisin qui défriche sa propre parcelle et un gars du pays employé dans une manufacture du Massachusetts.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3