Aller au contenu principal
3

Spencer

G.-B. 2021. Drame de Pablo Larrain avec Kristen Stewart, Sally Hawkins, Timothy Spall. En décembre 1991, Lady Diana Spencer passe un temps des Fêtes pénible auprès de la famille royale et de son mari infidèle, le prince Charles. Brillante relecture imaginaire de faits historiques. Portrait très original d’une figure mythique contemporaine. Illustration somptueuse et inventive. Composition crédible et intense de K. Stewart. (Sortie numérique: 5 novembre 2021)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
3

Spencer (Spencer)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

G.-B. 2021. Drame de Pablo Larrain avec Kristen Stewart, Sally Hawkins, Timothy Spall.

En décembre 1991, Lady Diana Spencer passe un temps des Fêtes pénible auprès de la famille royale et de son mari infidèle, le prince Charles. Brillante relecture imaginaire de faits historiques. Portrait très original d’une figure mythique contemporaine. Illustration somptueuse et inventive. Composition crédible et intense de K. Stewart. (sortie en salle: 5 novembre 2021)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
En décembre 1991, au palais de Sandringham, Lady Diana Spencer passe un temps des Fêtes pénible auprès de la famille royale et de son mari infidèle, le prince Charles. Ses fils William et Harry, de même que sa femme de chambre Maggie, lui apportent un certain réconfort. Mais le protocole rigide, imposé par le sévère major Gregory, pèse de plus en plus lourd sur les épaules de la jeune princesse, qui en vient à s'identifier à Anne Boleyn, l'épouse décapitée du roi Henri VIII.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Après l'impressionniste JACKIE et le ludique NERUDA, Pablo Larrain poursuit avec SPENCER sa mission de réinventer un genre cinématographique ankylosé: le biopic. Son nouvel opus offre une brillante relecture imaginaire de faits historiques. Visuellement somptueux et inventif, le film brosse un portrait extrêmement original d'une figure mythique contemporaine. Débutant comme un film d'espionnage, avec son cortège de véhicules militaires transportant les caisses d'aliments minutieusement vérifiés en vue des agapes royales, le film adopte ensuite le ton du thriller psychologique mâtiné d'horreur gothique. Envoûtant et fascinant, avec sa partition jazzée et anxiogène signée Jonny Greenwood, l'exercice se révèle particulièrement juste et émouvant dans les séquences montrant la protagoniste avec ses enfants, et celles où elle se trouve en compagnie de sa domestique préférée (attachante Sally Hawkins). À la limite du mimétisme, Kristen Stewart compose une Lady Di crédible et intense.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Qué. 2021. Comédie fantaisiste de Francis Leclerc avec Jade Charbonneau, Michèle Deslauriers, Céline Bonnier. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

Une vieille dame malade raconte à son petit-fils comment, un soir sans orage dans le Saint-Élie-de-Caxton de sa jeunesse, elle a vu la foudre fendre en deux le pommier devant l'église, libérant une silhouette fantomatique et laissant au sol une manne de fruits noirs.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3