Aller au contenu principal
5

Pourris gâtés

Fr. 2021. Comédie de Nicolas Cuche avec Gérard Jugnot, Camille Lou, Artus. Lassé de voir ses enfants vivre à ses crochets, un homme d’affaires monégasque invente un stratagème pour les forcer à travailler. Adaptation libre d’une comédie mexicaine de 2013. Intrigue famélique, caricaturale et prévisible. Réalisation rythmée mais sans relief. G. Jugnot en grande forme.

5

Pourris gâtés (Pourris gâtés)

Fr. 2021. Comédie de Nicolas Cuche avec Gérard Jugnot, Camille Lou, Artus.

Lassé de voir ses enfants vivre à ses crochets, un homme d’affaires monégasque invente un stratagème pour les forcer à travailler. Adaptation libre d’une comédie mexicaine de 2013. Intrigue famélique, caricaturale et prévisible. Réalisation rythmée mais sans relief. G. Jugnot en grande forme. (sortie en salle: 31 décembre 1969)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Netflix
Depuis la mort de sa femme, Francis Bartek prend soin seul de ses trois enfants. L'homme d’affaires établi à Monaco a toujours cédé à leurs caprices, si bien qu'aujourd'hui, ils vivent paresseusement à ses crochets. Ainsi, Philippe ne pense qu’à faire la fête au lieu de s’occuper de l’entreprise familiale. Stella veut épouser un bellâtre argentin sans le sou. Alexandre, le petit dernier, néglige ses études pour se prélasser dans les lits de femmes mariées. À la suite d'un infarctus, Francis, aidé de son meilleur ami, met au point un stratagème laissant croire que ses avoirs ont été saisis. Feignant de fuir la police, l’industriel s’installe avec sa progéniture dans un quartier pauvre de Marseille. Privés de toutes ressources, Philippe, Stella et Alexandre n’ont plus qu’une alternative: trouver du travail.

L’AVIS DE MEDIAFILM

L'intrigue de cette adaptation libre d'une comédie mexicaine de 2013 est si famélique qu’elle s'évente après seulement quelques minutes. Les thèmes porteurs présents dans le scénario (transmission de valeurs humbles et humanistes, accomplissement personnel par le travail, place de la jeunesse dans la société) ne sont qu'effleurés. À l'inverse, les situations tirées par les cheveux abondent. La critique des nouveaux riches apparaît trop sage pour réellement marquer les esprits. Enfin, les bons sentiments culminent dans un dénouement archi convenu. Rythmée, la mise en scène est cependant dépourvue de relief et de personnalité. Hormis quelques gags réussis, on retiendra surtout de ce remake le naturel de dialogues parfois incisifs. Ceux-ci sont mis en bouche avec ce qu’il faut de conviction par une distribution énergique, dominée par un Gérard Jugnot en grande forme.

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3