Go to main content
3

Pleasure

Suèd. 2021. Drame de Ninja Thyberg avec Sofia Kappel, Kendra Spade, Dana DeArmond. À force de volonté et d'ambition, une jeune suédoise établie à Los Angeles gravit rapidement les échelons de l'industrie pornographique. Audacieuse fiction, minutieusement documentée. Regard complexe et nuancé sur l’industrie pornographique. Finale abrupte. Révélation de l’étonnante S. Kappel. (sortie en salle: 20 mai 2022)

En attente de classement
3

Pleasure (Pleasure)

En attente de classement En attente de classement

Suèd. 2021. Drame de Ninja Thyberg avec Sofia Kappel, Kendra Spade, Dana DeArmond.

À force de volonté et d'ambition, une jeune suédoise établie à Los Angeles gravit rapidement les échelons de l'industrie pornographique. Audacieuse fiction, minutieusement documentée. Regard complexe et nuancé sur l’industrie pornographique. Finale abrupte. Révélation de l’étonnante S. Kappel. (sortie en salle: 20 mai 2022)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Distributeur :
Sphère Films
Une jeune suédoise de 19 ans débarque à Los Angeles armée d'un sacré culot et d'une bonne dose d'ambition. Son rêve : devenir une superstar de l'industrie pornographique. En quelques semaines à peine, elle se trouvera un agent, se créera un pseudo - Bella Cherry - et s'installera avec quelques collègues dans un logement en colocation de la vallée de San Fernando, l'épicentre de l'industrie. Chemin faisant, elle découvrira un monde où les abus, les rivalités et les conflits pullulent dans ce que l'on appelle, un peu légèrement, « l'industrie du plaisir ».

L’AVIS DE MEDIAFILM

Ninja Thyberg est fascinée par l'industrie pornographique. Au point de lui avoir consacré, 9 ans avant PLEASURE, un court métrage homonyme, présenté à la Semaine de la Critique de Cannes et qui pava la voie à ce premier long métrage. La connaissance, à la fois intime et encyclopédique, que la cinéaste a du milieu fait l'intérêt de cette audacieuse fiction, filmée pendant un an, et qu’on peut voir comme une version « hard » d’ALL ABOUT EVE. Rien n'y manque : la camaraderie des équipes, la rivalité des stars, les abus systémiques et les blessures intimes. Tout est montré sans jugement, ni morale. Au fil risqué d'un parcours sans faute (sauf sa fin abrupte, en queue de poisson), PLEASURE fascine par son regard à la fois provocant et blasé, scandaleux et nonchalant. Un peu comme celui de l'étonnante Sofia Kappel – une révélation, entourée de véritables stars du porno - qui prête à Bella son air aussi transparent qu'impénétrable. Comme elle, le film montre tout, mais ne dit rien, nous laissant apprécier pleinement ses mystères, sans jamais rien faire pour les dissiper. Du grand art.

Texte : Georges Privet

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3