Go to main content
5

Les Choses Humaines

Mercredi 08 Février à 03:05 | Super Écran 2

Fr. 2021. Drame de Yvan Attal avec Ben Attal, Suzanne Jouannet, Benjamin Lavernhe. Une jeune Parisienne accuse le fils de la compagne de son père de l’avoir violée lors d’une fête à laquelle les parents les avaient incités à aller. Sujet vital et délicat. Film à message courageux mais convenu. Scénario en adéquation avec le propos, personnages utilitaires. Mise en scène sans point de vue. Acteurs de talent.

5

Les Choses Humaines (Les Choses Humaines)

Fr. 2021. Drame de Yvan Attal avec Ben Attal, Suzanne Jouannet, Benjamin Lavernhe.

Une jeune Parisienne accuse le fils de la compagne de son père de l’avoir violée lors d’une fête à laquelle les parents les avaient incités à aller. Sujet vital et délicat. Film à message courageux mais convenu. Scénario en adéquation avec le propos, personnages utilitaires. Mise en scène sans point de vue. Acteurs de talent.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Yvan Attal
Yaël Langmann
D'après le roman de Karine Tuil
Photographie :
Musique :
Montage :
Brillant étudiant aux États-Unis, Alexandre est de passage à Paris. Séparés, ses parents, Claire et Jean, sont des célébrités, respectivement de l’édition et de la télévision. Lors d’un souper chez Claire, Alexandre rencontre Adam, le nouveau conjoint de sa mère, et Mila, la fille de celui-ci, qui vit avec sa mère, juive orthodoxe. À l’instigation des adultes, les deux jeunes gens vont dans une fête bien arrosée. Le lendemain, Alexandre est accusé de viol par Mila et mis en garde à vue par la police. Il dit qu’elle a consenti à ce rapport sexuel lors de la fête. Elle soutient qu’elle n’a pas eu le choix d’accepter. L’affaire sort dans les médias, sociaux et traditionnels, et bouleverse la vie des familles impliquées. Une enquête et un procès devront déterminer qui dit vrai de Mila ou d’Alexandre.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Toute révolution sociale avance par soubresauts. Celle lancée par #MeToo et #balancetonporc ne fait pas exception. C’est un sujet vital quel le cinéma doit aborder, et Yvan Attal (MA FEMME EST UNE ACTRICE, LE BRIO) est un des rares à avoir le courage de le faire. Mais LES CHOSES HUMAINES relève, hélas, plus du film à message, comme ceux d’André Cayatte dans les années 70, que du cinéma tout court. Réalisateur compétent et attachant, Attal a souvent traité de sujets sensibles d’une façon toute personnelle, jouant avec maestria sur la frontière entre réalité et fiction, entre autres en donnant la vedette à sa femme, Charlotte Gainsbourg, et, plus récemment, à un de leurs enfants, Ben Attal, tous deux acteurs de talent. Mais ici, malgré un scénario en adéquation avec le propos, les personnages n’arrivent pas à vivre à l’écran, tant ils ont une fonction utilitaire d’incarner les différentes facettes du sujet traité. Au final, à force de vouloir couvrir tous les angles de la notion de consentement, véritable sujet du film, Attal signe un pensum convenu sans point de vue. Dommage. (Texte rédigé en novembre 2022, dans le cadre du festival Cinémania)

Texte : Éric Fourlanty

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3