Aller au contenu principal
3

Le Sommet des dieux

Lux. 2021. Film d'animation de Patrick Imbert . En 1994, un reporter-photographe japonais se rend au Népal afin d’élucider le mystère entourant la toute première ascension de l’Everest. Brillante adaptation d’un célèbre manga. Questionnements existentiels profonds. Dénouement un peu appuyé. Réalisation fluide et vivante. (sortie en salle: 26 novembre 2021)

Général
3

Le Sommet des dieux (Le Sommet des dieux)

Général Général

Lux. 2021. Film d'animation de Patrick Imbert .

En 1994, un reporter-photographe japonais se rend au Népal afin d’élucider le mystère entourant la toute première ascension de l’Everest. Brillante adaptation d’un célèbre manga. Questionnements existentiels profonds. Dénouement un peu appuyé. Réalisation fluide et vivante. (sortie en salle: 30 novembre 2021)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Musique :
Pays :
Distributeur :
Netflix
En 1994, Fukamachi, un reporter-photographe japonais, se rend au Népal afin de retrouver la trace de Habu, une ancienne vedette de l’alpinisme qui s’est exilé afin d'échapper à un passé trouble. Ce dernier serait en possession du petit appareil photo utilisé par l’Anglais George Mallory lors de son escalade de la face nord de l’Everest, en 1924. Mallory n’étant jamais revenu à son camp de base, le mystère de sa disparition reste entier. Fukumachi est convaincu que la pellicule restée dans l’appareil serait le seul moyen de savoir si cette expédition, la première au monde, avait été, ou non, couronnée de succès.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Il aura fallu près de dix ans de préparation et d’écriture pour transposer en un seul long métrage de 95 minutes les 1500 pages du célèbre manga de Jiro Taniguchi, lui-même basé sur le roman de Baku Yumemakura. Patrick Imbert (LE GRAND MÉCHANT RENARD ET AUTRES CONTES) et ses deux coscénaristes sont parvenus avec brio à conserver la trame principale de l’oeuvre originale, sans en altérer l’esprit. De fait, LE SOMMET DES DIEUX fascine par sa capacité à intégrer au sein d’une enquête haletante – et irrésolue – un parcours initiatique jalonné de questionnements philosophiques profonds. Lesquels concernent aussi bien le dépassement de soi que l’obsession de l’extrême ou le tiraillement entre raison et aliénation. Réaliste et bien documentée, cette histoire d’héroïsme et de sacrifice repose sur une animation traditionnelle au trait simple, mais précis, fluidifiée par de subtils mouvements d'appareil. Les teintes grisâtres rendant bien le climat des sommets de l’Himalaya, ainsi que le casting vocal de bonne tenue, sont également à porter au crédit de ce film original et maîtrisé - exception faite d'un dénouement un peu appuyé.

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Qué. 2021. Comédie fantaisiste de Francis Leclerc avec Jade Charbonneau, Michèle Deslauriers, Céline Bonnier. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

Une vieille dame malade raconte à son petit-fils comment, un soir sans orage dans le Saint-Élie-de-Caxton de sa jeunesse, elle a vu la foudre fendre en deux le pommier devant l'église, libérant une silhouette fantomatique et laissant au sol une manne de fruits noirs.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3