Go to main content
4

La Vraie famille

Fr. 2021. Drame de Fabien Gorgeart avec Mélanie Thierry, Lyès Salem, Gabriel Pavie. Une famille d’accueil, qui a élevé un garçon de l'âge de 18 mois à 6 ans, est bouleversée par le retour du père biologique, venu en réclamer la garde. Traitement sensible d’un sujet délicat. Écriture fine, mais quelques passages à vide. Mise en scène sobre, évitant le mélo autant que l’ascétisme. Excellents interprètes. M. Thierry bouleversante. (sortie en salle: 26 août 2022)

Général
4

La Vraie famille (La Vraie famille)

Général Général

Fr. 2021. Drame de Fabien Gorgeart avec Mélanie Thierry, Lyès Salem, Gabriel Pavie.

Une famille d’accueil, qui a élevé un garçon de l'âge de 18 mois à 6 ans, est bouleversée par le retour du père biologique, venu en réclamer la garde. Traitement sensible d’un sujet délicat. Écriture fine, mais quelques passages à vide. Mise en scène sobre, évitant le mélo autant que l’ascétisme. Excellents interprètes. M. Thierry bouleversante. (sortie en salle: 26 août 2022)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Parents de deux garçons, Anna et Driss ont élevé le petit Simon, placé chez eux par l’assistance sociale à l’âge de 18 mois, lorsque son père est devenu veuf et dépourvu face à la situation. Cette famille d’accueil hors-pair est aimante et unie. Mais quand Simon atteint l'âge de 6 ans, son père biologique, maintenant remis sur les rails, refait surface pour en réclamer la garde. La famille suit les directives des services sociaux, mais la séparation progressive ne se fait pas sans heurts, pour les adultes comme pour les enfants, en particulier Simon, qui appelle Anna "maman" depuis qu’il est tout petit. Celle-ci a toujours su que ce jour arriverait, mais elle a de plus en plus de mal à vivre avec l’idée que, bientôt, elle ne verra plus "son" petit garçon.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Le film s’ouvre sur de jeunes parents jouant avec leurs trois enfants dans l’eau, milieu symbiotique et relation fusionnelle, sans peur des lendemains. Lorsque les jours sombres arrivent, Fabien Gorgeart (DIANE A LES ÉPAULES) déroule la chronique de ce quotidien où se tissent des liens profonds entre ceux qui vivent ensemble, qu’ils soient unis par le sang ou non. Et c’est par ce quotidien qui s’effrite que le cinéaste nous fait sentir la rupture qui s’annonce. Si le récit n’évite pas les passages à vide, la mise en scène, pudique mais au plus près des corps, reste sobre, ménageant des moments lumineux, évitant autant les pièges du mélodrame que ceux d’un regard trop sec sur le sujet. Même si le réalisateur adopte, sans jugement, le point de vue de la mère, celui des deux pères, l’un putatif, l’autre biologique, n’est pas évacué. Dans ces deux rôles-clé, Lyès Salem et Félix Moati sont excellents. Quant à Mélanie Thierry, elle habite son personnage de mère Courage pleine de zones d’ombres avec une bouleversante intensité.

Texte : Éric Fourlanty

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3