Go to main content
4

Confessions

Qué. 2021. Drame biographique de Luc Picard avec Luc Picard, Sandrine Bisson, David La Haye. Arrêté à Bruxelles en 2006, Gérald Gallant raconte à un enquêteur de la Sûreté du Québec comment il est devenu tueur à gages, lors de la guerre des motards des années 1990. Adaptation habile du livre d'Éric Thibault et Félix Séguin. Portrait honnête d'un sans-grade manipulateur, dénué de sens moral. Développement inventé peu convaincant. Réalisation alerte. Composition nuancée de L. Picard. (sortie en salle: 20 juillet 2022)

13 ans + (violence)
4

Confessions (Confessions)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

Qué. 2021. Drame biographique de Luc Picard avec Luc Picard, Sandrine Bisson, David La Haye.

Arrêté à Bruxelles en 2006, Gérald Gallant raconte à un enquêteur de la Sûreté du Québec comment il est devenu tueur à gages, lors de la guerre des motards des années 1990. Adaptation habile du livre d'Éric Thibault et Félix Séguin. Portrait honnête d'un sans-grade manipulateur, dénué de sens moral. Développement inventé peu convaincant. Réalisation alerte. Composition nuancée de L. Picard. (sortie en salle: 20 juillet 2022)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Sylvain Guy
D'après le livre de Éric Thibault
D'après le livre de Félix Séguin
Photographie :
Musique :
Arrêté à Bruxelles en 2006, Gérald Gallant raconte à un enquêteur de la Sûreté du Québec en quelles circonstances il est devenu tueur à gages. Né en 1950 à Chicoutimi, Gérald a toujours souffert du manque d'amour de sa mère, qui se moquait sans cesse de son défaut d'élocution. Ce qui ne l'a pas empêché d'épouser Pauline, une jeune femme pieuse et discrète, avec laquelle il a formé un couple essentiellement platonique. Lequel lui servait de couverture pour ses activités criminelles, en compagnie de son ami d'enfance Donald « Dolly » Lemaire. Au milieu des années 1990, les deux hommes travaillent comme tueurs à gages pour le compte des Rock Machine et du gang de l'Ouest, en guerre contre les Hells Angels. Gallant prend toutefois certains risques en exécutant plusieurs de ses contrats en compagnie de sa maîtresse Jocelyne, dont le travail consiste à récupérer les cadavres pour le compte de l'entreprise familiale de pompes funèbres.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Dans cette adaptation habile du livre d'Éric Thibault et Félix Séguin, « Gallant : Confessions d'un tueur à gages », Luc Picard compose avec nuance un Gérald Gallant très crédible, être manipulateur et dénué de sens moral. Plus de quinze ans après L'AUDITION, sa première réalisation, Picard renoue avec le milieu interlope, cette fois pour raconter l'histoire d'une figure tristement célèbre de la guerre des motards, qui a réussi à commettre 28 meurtres sans éveiller les soupçons, grâce à son apparence quelconque et un bégaiement qui le rendait inoffensif aux yeux des autres. Absent du livre, un développement dénonçant l'homophobie dans le milieu criminel apparaît toutefois moins convaincant dans sa manière d'expliquer les circonstances de la chute de Gallant. Reste que l'ensemble est mis en scène avec dynamisme par le réalisateur de BABINE, dans une série de flashbacks bien agencés. En maîtresse fascinée par BONNIE AND CLYDE, Sandrine Bisson ne force pas la note, et David La Haye, en acolyte excentrique par qui le malheur arrive, est à la fois drôle et touchant.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3