Aller au contenu principal
4

De son vivant

Fr. 2021. Drame de Emmanuelle Bercot avec Benoît Magimel, Catherine Deneuve, Gabriel Sara. Un professeur de théâtre atteint d’une tumeur au pancréas passe les derniers mois de sa vie dans le service de soins palliatifs d’un bienveillant cancérologue parisien. Regard sensible sur la mort. Récit longuet et parfois maladroitement romanesque. Séquences surréalistes bienvenues. Réalisation délicate. B. Magimel habité. C. Deneuve solide. (sortie en salle: 3 décembre 2021)

4

De son vivant (De son vivant)

Fr. 2021. Drame de Emmanuelle Bercot avec Benoît Magimel, Catherine Deneuve, Gabriel Sara.

Un professeur de théâtre atteint d’une tumeur au pancréas passe les derniers mois de sa vie dans le service de soins palliatifs d’un bienveillant cancérologue parisien. Regard sensible sur la mort. Récit longuet et parfois maladroitement romanesque. Séquences surréalistes bienvenues. Réalisation délicate. B. Magimel habité. C. Deneuve solide. (sortie en salle: 3 décembre 2021)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Pays :
Distributeur :
TVA-Films
Benjamin, professeur d'arts dramatiques à Paris, apprend qu'il est atteint d'un cancer du pancréas. Il lui reste, au mieux, douze mois à vivre. Niant la maladie, le quarantenaire refuse de suivre un traitement de chimiothérapie. Mais devant l’aggravation de son état, Benjamin est obligé d'interrompre son travail et se résigne à entrer à l’hôpital, dans le service du bienveillant docteur Eddé, un cancérologue qui s’est donné pour mission d’alléger la souffrance de ses patients incurables. Au fil des semaines, l’assistante de ce dernier et la mère impuissante de Benjamin tentent de l'aider à trouver, avant de partir, la sérénité.

L’AVIS DE MEDIAFILM

DE SON VIVANT doit beaucoup au cancérologue américano-libanais Gabriel Sara, qui joue ici son propre rôle. Ce sont ses méthodes non conventionnelles, expérimentées dans un grand hôpital de New York, qui insufflent au film ses moments les plus mémorables. En outre, les leçons de vie du docteur sont autant d’enseignements spirituels et philosophiques riches et universels. Cela dit, en dehors de ces séquences lumineuses, d'un surréalisme bienvenu, le récit longuet navigue entre mélo larmoyant et chronique pudique. De plus, un rebondissement romanesque, surgi à mi-parcours, rompt l'unité par son invraisemblance. En revanche, la caméra sensible et la mise en scène délicate d'Emmanuelle Bercot (LA TÊTE HAUTE, LA FILLE DE BREST) mettent bien en valeur la composition de Benoît Magimel. Habité, celui-ci campe avec une grande subtilité un homme fragile, devant faire la paix avec son passé et sa mère contrôlante. Dans le rôle de cette dernière, Catherine Deneuve – qui a dû interrompre le tournage durant plusieurs mois à la suite d'un AVC – est toujours aussi solide. (Texte rédigé en novembre 2021, dans le cadre du Festival Cinemania)

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Qué. 2021. Comédie fantaisiste de Francis Leclerc avec Jade Charbonneau, Michèle Deslauriers, Céline Bonnier. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

Une vieille dame malade raconte à son petit-fils comment, un soir sans orage dans le Saint-Élie-de-Caxton de sa jeunesse, elle a vu la foudre fendre en deux le pommier devant l'église, libérant une silhouette fantomatique et laissant au sol une manne de fruits noirs.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3