Go to main content
4

Coupez!

Fr. 2021. Comédie d'horreur de Michel Hazanavicius avec Romain Duris, Bérénice Bejo, Finnegan Oldfield. Les dessous chaotiques du tournage d'un film de zombies, réalisé en un seul plan-séquence pour une diffusion en direct sur un site web japonais. Remake ludique d'une comédie de zombies japonaise. Scénario méta référentiel astucieux, frôlant la pochade. Quelques gags répétitifs. Réalisation contrôlée. Interprètes enthousiastes. (sortie en salle: 21 octobre 2022)

4

Coupez! (Coupez!)

Fr. 2021. Comédie d'horreur de Michel Hazanavicius avec Romain Duris, Bérénice Bejo, Finnegan Oldfield.

Les dessous chaotiques du tournage d'un film de zombies, réalisé en un seul plan-séquence pour une diffusion en direct sur un site web japonais. Remake ludique d'une comédie de zombies japonaise. Scénario méta référentiel astucieux, frôlant la pochade. Quelques gags répétitifs. Réalisation contrôlée. Interprètes enthousiastes. (sortie en salle: 21 octobre 2022)

Pour obtenir un jeu plus convaincant de la part de l'actrice principale du film de zombies qu'il tourne dans une usine désaffectée, un réalisateur français invoque les esprits maléfiques des lieux. Ce faisant, il provoque le retour de véritables morts-vivants, qui déciment les membres de son équipe. Tout ce qui précède constitue en fait le film Z, tourné en un seul plan-séquence de 30 minutes, pour une diffusion en direct sur un site web japonais. Or, le déroulement de ce projet techniquement complexe s'est avéré chaotique et plein d'imprévus.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Le réalisateur de L'ARTISTE, LE REDOUTABLE et du méconnu film de montage LA CLASSE AMÉRICAINE fait une nouvelle déclaration d'amour au septième art, avec ce remake ludique d’une « zomcom » japonaise, ONE CUT OF THE DEAD (inédit au Québec). Reprenant fidèlement l'astucieux schéma méta référentiel du film original – qui rendait un hommage amusé au cinéma gore de série Z – , Michel Hazanavicius nous entraîne dans un délire savamment contrôlé. Car, après deux parties aux allures de pochade, assorties de gags parfois répétitifs et de traits satiriques un peu faciles sur le milieu du cinéma, l'exercice prend tout son sens dans le dernier tiers. C’est alors que le spectateur découvre l’hors-champ du tournage catastrophique du fameux plan-séquence, dans une suite de scènes endiablées, surprenantes et hilarantes, qui évoquent à la fois LIVING IN OBLIVION et l'univers de Quentin Dupieux. Les interprètes, Romain Duris en tête, se prêtent au jeu avec enthousiasme. (Texte rédigé en mai 2022, dans le cadre du Festival de Cannes)

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3