Aller au contenu principal
3

Mauvaise baise ou porno barjo (Babardeala cu bucluc sau porno balamuc)

Roum. 2021. Comédie satirique de Radu Jude avec Katia Pascariu, Claudia Leremia, Olimpia Malai. Une enseignante d'histoire est forcée de défendre sa moralité après le partage en ligne d'une vidéo la montrant en train de faire l'amour avec son mari. Portrait jouissif et dévastateur de la Roumanie contemporaine, tourné caméra au poing durant la pandémie de COVID-19. Propos bien articulé. Forme libre et indisciplinée. Excellente K. Pascariu.

18 ans + (érotisme)
3

Mauvaise baise ou porno barjo (Babardeala cu bucluc sau porno balamuc)

18 ans + (érotisme) 18 ans + (érotisme)

Roum. 2021. Comédie satirique de Radu Jude avec Katia Pascariu, Claudia Leremia, Olimpia Malai.

Une enseignante d'histoire est forcée de défendre sa moralité après le partage en ligne d'une vidéo la montrant en train de faire l'amour avec son mari. Portrait jouissif et dévastateur de la Roumanie contemporaine, tourné caméra au poing durant la pandémie de COVID-19. Propos bien articulé. Forme libre et indisciplinée. Excellente K. Pascariu. (sortie en salle: 26 novembre 2021)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Emi, enseignante d'histoire dans une école privée de Bucarest, ignore comment et pourquoi une vidéo la montrant en train de faire l'amour avec son mari a pu se retrouver sur Internet. Mais le mal est fait et rien ne peut plus stopper son partage, devenu viral. Résolue à se défendre devant le comité de parents d'élèves, qui doit se réunir en fin de journée, Emi parcourt la ville pour mesurer ses appuis. Elle a celui de la directrice de l'école, néanmoins obligée de respecter le point de vue des parents outrés. Avant l'heure du rendez-vous, dans la cour de l'école en raison des mesures sanitaires imposées par la pandémie de COVID-19, une panoplie de mots-clés et de symboles nationaux et universels enseignent au spectateur le sens de l'Histoire et la nécessité de bien la connaître.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Radu Jude fait subir à la Roumanie du XXIe siècle un sérieux examen proctologique dans cette comédie satirique mixte (par ses accents de faux documentaire), en partie tournée à l'arraché dans les rues bruyantes de Bucarest durant la pandémie de COVID-19. Consumériste, indisciplinée, antisémite, misogyne et ignorante de son histoire, le diagnostic posé par le cinéaste sur sa société est accablant. Et pourtant, sa comédie misanthrope, spirituelle et engagée (en faveur de la connaissance) est jouissive. Ce qui s'explique d'une part par son propos clair, parfaitement articulé, qui oppose la probité de l'enseignante à la meute fourbe et hypocrite venue juger de sa moralité. D'autre part, par sa joyeuse indiscipline formelle (découpage du récit en trois segments hétéroclites, caméra au poing distraite, montage à la hache). L'ensemble audacieux a été plébiscité par le jury de la 71e Berlinale, qui lui a attribué l'Ours d'or. Dans le rôle principal, Katia Pascariu représente parfaitement, à l'écran, le point de vue du cinéaste. (Texte rédigé en mars 2021, dans le cadre de l'édition en ligne de la Berlinale)

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Qué. 2021. Comédie fantaisiste de Francis Leclerc avec Jade Charbonneau, Michèle Deslauriers, Céline Bonnier. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

Une vieille dame malade raconte à son petit-fils comment, un soir sans orage dans le Saint-Élie-de-Caxton de sa jeunesse, elle a vu la foudre fendre en deux le pommier devant l'église, libérant une silhouette fantomatique et laissant au sol une manne de fruits noirs.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3