Aller au contenu principal
4

Au revoir le bonheur

Qué. 2021. Comédie dramatique de Ken Scott avec François Arnaud, Louis Morissette, Antoine Bertrand. À leur maison d’été aux îles de La Madeleine, quatre frères que tout oppose se retrouvent pour répandre les cendres de leur père. Portrait familial bien croqué, aux archétypes assumés. Intrigue prévisible. Humour tiède. Réalisation vivante mettant en valeur le grandiose panorama insulaire. Bons interprètes. (sortie en salle: 17 décembre 2021)

Général
4

Au revoir le bonheur (Au revoir le bonheur)

Général Général

Qué. 2021. Comédie dramatique de Ken Scott avec François Arnaud, Louis Morissette, Antoine Bertrand.

À leur maison d’été aux îles de La Madeleine, quatre frères que tout oppose se retrouvent pour répandre les cendres de leur père. Portrait familial bien croqué, aux archétypes assumés. Intrigue prévisible. Humour tiède. Réalisation vivante mettant en valeur le grandiose panorama insulaire. Bons interprètes. (sortie en salle: 17 décembre 2021)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Au lendemain du décès de l'homme d'affaires Philippe Lambert, ses quatre fils se rendent avec conjointes et enfants aux Îles de la Madeleine, afin de disperser les cendres du défunt du haut de la falaise près de la maison d'été familiale. Mais à leur arrivée, les chambres de celle-ci ont été louées à des touristes par Liliane, qui entretient les lieux en l'absence des Lambert. L’aîné, Charles-Alexandre, ordonne le départ des intrus et menace Liliane d'une intervention policière. Or, l'ouverture du testament de Philippe réserve une surprise de taille à ses fils. Liliane et les siens héritent de la maison des Îles. Thomas, qui s'est toujours senti mal aimé par son père, accuse durement le coup. Plus pragmatique, Charles-Alexandre envisage un recours légal. Trop absorbé par sa nouvelle pièce de théâtre, William participe distraitement aux discussions. Seul l'irresponsable Nicolas, aspirant chef vivant le grand amour avec sa nouvelle compagne, voit dans la situation l'occasion d'un nouveau départ.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Avec ce portrait familial bien croqué, mis en scène de façon vivante, Ken Scott célèbre le mode de vie madelinot et les panoramas grandioses de l'archipel nichée au milieu du Golfe du Saint-Laurent. Il suit l’exemple de Jean-François Pouliot, qui avait relevé le même parti pris sur la Côte-Nord lors du tournage de LA GRANDE SÉDUCTION, classique du cinéma québécois également écrit par Scott. L'intrigue d'AU REVOIR LE BONHEUR s'avère cependant plus prévisible, avec son chapelet de leçons de vie et son humour plutôt tiède. Il s'agit néanmoins d'une oeuvre sincère et plus profonde qu'il n'y paraît, surtout quand il est question du sens véritable de l'héritage et de la transmission. Assumant pleinement le caractère archétypal de leurs personnages, François Arnaud, Louis Morissette, Antoine Bertrand et Patrice Robitaille livrent de solides prestations, contrastées mais pas trop. Julie Le Breton joue avec davantage de nuances l'antagoniste de l'histoire, même s'il est difficile de croire à son accent des Îles, qu'elle a le bon goût de ne pas caricaturer.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3