Go to main content
6

Alors on danse

Fr. 2021. Comédie sentimentale de Michèle Laroque avec Isabelle Nanty, Michèle Laroque, Thierry Lhermitte. Deux soeurs que tout oppose finissent par gommer leurs différences en s’adonnant à leur passion commune de la danse. Chronique sentimentale peu crédible, adaptée d’une comédie anglaise. Scénario convenu et prévisible. Réalisation fonctionnelle. Personnages de soutien stéréotypés. Interprètes de métier gaspillés. (sortie en salle: 20 mai 2022)

6

Alors on danse (Alors on danse)

Fr. 2021. Comédie sentimentale de Michèle Laroque avec Isabelle Nanty, Michèle Laroque, Thierry Lhermitte.

Deux soeurs que tout oppose finissent par gommer leurs différences en s’adonnant à leur passion commune de la danse. Chronique sentimentale peu crédible, adaptée d’une comédie anglaise. Scénario convenu et prévisible. Réalisation fonctionnelle. Personnages de soutien stéréotypés. Interprètes de métier gaspillés. (sortie en salle: 20 mai 2022)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Stéphane Ben Lahcene
Michèle Laroque
D'après l'oeuvre de Meg Leonard
D'après l'oeuvre de Nick Moorcroft
Photographie :
Musique :
Montage :
Sandra découvre que son mari, propriétaire d’un domaine viticole en Bourgogne, la trompe depuis deux ans. Sur un coup de tête, elle quitte le château familial et s’installe chez sa soeur aînée Danie, femme de ménage au franc-parler et aux idées gauchistes. Cette dernière, qui habite encore dans le modeste pavillon de banlieue ayant appartenu à leurs parents, ne partage pourtant rien avec sa cadette, guindée et contrôlante. Sauf peut-être une passion pour la danse, qui va finir par aider les deux femmes à gommer leurs différences. Deux amis de Danie, également seuls dans la vie, se joignent bientôt à elles.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Après le modeste BRILLANTISSIME et le ridicule CHACUN CHEZ SOI, Michèle Larocque donne à nouveau dans la comédie populaire. Hélas, rien n’aboutit dans ce scénario de boulevard, adapté de la comédie britannique FINDING YOUR FEET, mis en scène, au mieux, de façon fonctionnelle. La chronique sentimentale de quinquagénaires mal dans leur peau est prévisible et peu crédible. La critique des politiques gouvernementales qui nuisent au développement des associations culturelles communautaires est aussi plaquée que sommaire. De plus, le discours sur l’émancipation de la femme est des plus convenus. Un triste bilan donc, alourdi par la pauvreté des dialogues, le manque de vigueur des numéros dansés et le caractère stéréotypé des rôles de soutien, défendus par des comédiens de métier, dont le talent est gaspillé. On retiendra surtout la gouaille d’Isabelle Nanty (FAHIM, TATIE DANIELLE) qui, en de rares occasions, nous laisse entrevoir la comédie grinçante que l’on était en droit d’espérer, mais qui ne se concrétise jamais.

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3