Aller au contenu principal
4

Saint-Narcisse

Qué. 2020. Comédie dramatique de Bruce LaBruce avec Félix-Antoine Duval, Tania Kontoyanni, Alexandra Petrachuk. Après avoir retrouvé sa mère qu'il croyait morte, un jeune Montréalais repère, dans la cour d'un monastère, un séminariste qui lui ressemble étrangement. Suspense homoérotique irrévérencieux, inspiré du cinéma de genre des années 1970. Mythe de Narcisse peu approfondi. Mise en scène léchée. F.-A. Duval intense dans un double rôle.

13 ans + (érotisme)
4

Saint-Narcisse (Saint-Narcisse)

13 ans + (érotisme) 13 ans + (érotisme)

Qué. 2020. Comédie dramatique de Bruce LaBruce avec Félix-Antoine Duval, Tania Kontoyanni, Alexandra Petrachuk.

Après avoir retrouvé sa mère qu'il croyait morte, un jeune Montréalais repère, dans la cour d'un monastère, un séminariste qui lui ressemble étrangement. Suspense homoérotique irrévérencieux, inspiré du cinéma de genre des années 1970. Mythe de Narcisse peu approfondi. Mise en scène léchée. F.-A. Duval intense dans un double rôle. (sortie en salle: 24 septembre 2021)

Québec, 1970. À 20 ans, Dominic vit toujours avec sa grand-mère dans un petit appartement de Montréal. Sentant ses derniers jours arriver, cette dernière lui apprend que Béatrice, sa mère présumée morte, habiterait encore quelque part aux alentours du village de Saint-Narcisse. Le jeune homme enfourche sa moto et se rend sur place, où il retrouve sa génitrice. Celle-ci vit recluse dans les bois en compagnie de sa mystérieuse et jeune compagne. Il faudra quelques jours avant que Béatrice se laisse aller aux confidences et révèle à son fils l'histoire tragique de son mariage et de son excommunication par les prêtres du monastère tout proche. Parmi les séminaristes habitant ce lieu aujourd'hui, Dominic repère un jeune homme frondeur, qui lui ressemble étrangement.

L’AVIS DE MEDIAFILM

L'iconoclaste Bruce LaBruce continue d'exploiter sa veine subversive avec ce suspense homoérotique, inspiré des films d'horreur et d'exploitation des années 1970. Cuir et jeans moulants, sorcière lesbienne et prêtre gay sont au coeur de cette variation sur le mythe de Narcisse. À l'instar du modeste GERONTOPHILIA, LaBruce fait preuve de sérieux dans son traitement et de soin dans sa mise en scène, au montage toutefois percutant et expressif. Il peine cependant à développer pleinement son thème freudien, en le noyant dans des sujets parallèles: famille dysfonctionnelle, abus du clergé, relation ambiguë entre le protagoniste et la blonde de sa mère, etc. Reste que, grâce à ses "selfies" préhistoriques pris au Polaroid, LaBruce donne une image assez jouissive de son ténébreux éphèbe en mal de repères identitaires. Celui-ci est défendu avec assurance et intensité par le nouveau venu Félix-Antoine Duval, éclatante révélation au sein d'une distribution généralement solide. (Texte rédigé en octobre 2020, dans le cadre du Festival du nouveau cinéma)

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Qué. 2021. Drame de Sébastien Pilote avec Sara Montpetit, Sébastien Ricard, Hélène Florent. Classement: Général.

Au début du XXe siècle, dans la région du Lac Saint-Jean, la fille d'un colon est courtisée à la fois par un coureur des bois, un voisin qui défriche sa propre parcelle et un gars du pays employé dans une manufacture du Massachusetts.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3