Aller au contenu principal
4

Petit pays

Fr. 2020. Drame de Éric Barbier avec Djibril Vancoppenolle, Jean-Paul Rouve, Isabelle Kabano. En 1993 et 1994 au Burundi, le jeune fils d'un entrepreneur français et d'une femme d'origine rwandaise est témoin des combats fratricides entre ethnies tutsi et hutu. Adaptation sensible du roman autobiographique de Gaël Faye. Récit bien mené, mais parfois démonstratif et prévisible. Réalisation vive et assez percutante. Bonne interprétation. (sortie en salle: 28 août 2020) (Sortie DVD: 28 août 2020)

13 ans +
4

Petit pays (Petit pays)

13 ans + 13 ans +

Fr. 2020. Drame de Éric Barbier avec Djibril Vancoppenolle, Jean-Paul Rouve, Isabelle Kabano.

En 1993 et 1994 au Burundi, le jeune fils d'un entrepreneur français et d'une femme d'origine rwandaise est témoin des combats fratricides entre ethnies tutsi et hutu. Adaptation sensible du roman autobiographique de Gaël Faye. Récit bien mené, mais parfois démonstratif et prévisible. Réalisation vive et assez percutante. Bonne interprétation. (sortie en salle: 28 août 2020)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Éric Barbier
D'après le roman de Gaël Faye
Photographie :
Musique :
Burundi, 1993. Gabriel, dix ans, et sa petite soeur Ana assistent, impuissants, à la séparation de leur père français et de leur mère d'origine rwandaise. Au même moment, le Burundi vit sa première élection libre. Au gouvernement depuis l'époque coloniale en dépit de leur faible poids démographique, les Tutsi sont supplantés par la majorité Hutu, qui porte au pouvoir ses candidats. Peu de temps après le scrutin, les affrontements haineux se multiplient entre les deux ethnies. Dans le Rwanda voisin, ce conflit dégénère en génocide, au lendemain de l'assassinat simultané du président, d'origine Hutu, et de son vis-à-vis du Burundi. Lui-même Tutsi par sa mère, Gabriel est le témoin horrifié de ces conflits fratricides, qui ont cependant pour effet de rapprocher ses parents.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Le réalisateur de LA PROMESSE DE L'AUBE (sur la jeunesse de Romain Gary) revient avec une autre adaptation sensible d'un roman autobiographique, ici du chanteur et rappeur français Gaël Faye. Bien mené, quoique parfois démonstratif et prévisible, le récit a surtout le mérite de rappeler que le Burundi a été lui aussi durement touché par le génocide au Rwanda. Faisant écho aux divisions nationales, les dissensions et réconciliations au sein du couple métissé procurent au film ses scènes les plus touchantes. Notamment lors du dénouement, qui illustre de façon probante les traces indélébiles laissées par les horreurs de la guerre. Dommage qu'une ellipse trop vague vienne interrompre cet élan dramatique en fin de parcours. Raconté à hauteur d'enfant, ce dur récit d'apprentissage est mis en scène de manière vive et assez percutante par Éric Barbier (LE BRASIER, LE DERNIER DIAMANT). Tous crédibles, les interprètes expriment de manière déchirante les rêves détruits d'un peuple maudit.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2021. Comédie fantaisiste de Alexandre Astier avec Alexandre Astier, Lionnel Astier, Franck Pitiot. Classement: Général.

Au cours de la seconde moitié du Ve siècle, le roi Arthur rentre d'exil pour tenter de reprendre le contrôle du Royaume de Logres, dirigé par le tyrannique Lancelot-du-Lac. Il est aidé dans sa quête par une poignée de résistants et d’anciens fidèles.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3