Goto main content
3

Une nuit à Miami (One Night in Miami)

É.-U. 2020. Drame de Regina King avec Kingsley Ben-Adir, Eli Goree, Aldis Hodge. En 1965 à Miami, le militant Malcolm X convoque dans sa chambre d'hôtel le boxeur Cassius Clay, le chanteur Sam Cooke et le footballeur Jim Brown. Réflexion prégnante sur l'identité afro-américaine inspirée de la pièce de Kemp Powers. Réalisation élégante et dynamique. Quartet d'interprètes harmonieux.

En attente de classement
3

Une nuit à Miami (One Night in Miami)

En attente de classement En attente de classement

É.-U. 2020. Drame de Regina King avec Kingsley Ben-Adir, Eli Goree, Aldis Hodge.

En 1965 à Miami, le militant Malcolm X convoque dans sa chambre d'hôtel le boxeur Cassius Clay, le chanteur Sam Cooke et le footballeur Jim Brown. Réflexion prégnante sur l'identité afro-américaine inspirée de la pièce de Kemp Powers. Réalisation élégante et dynamique. Quartet d'interprètes harmonieux.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Kemp Powers
D'après la piéce de Kemp Powers
Photographie :
Musique :
Montage :
Le 25 février 1965, le boxeur Cassius Clay remporte à Miami le titre de champion du monde des poids lourds. Dans l'assistance se trouve son ami et mentor, le militant pour les droits civiques Malcolm X, sur les conseils duquel Clay doit annoncer le lendemain son adhésion à la Nation of Islam. Sont également présents pour l'applaudir le chanteur et producteur à succès Sam Cooke et la vedette de la Ligue nationale de football Jim Brown. Après le match, le coeur à la fête, tous se dirigent vers la chambre d'hôtel de Malcolm X, surveillée par des gardiens de sécurité. À la déception de ces trois modèles de réussite, leur hôte n'a rien prévu de mieux... qu'une conversation teintée de reproches sur la solidarité afro-américaine en temps de combat. Déçus, Clay, Cooke et Brown se prêtent à l'exercice, qui peu à peu prend la forme d'un affrontement.

L’AVIS DE MEDIAFILM

L'actrice Regina King a été portée aux nues en 2018 grâce à sa performance impeccable dans IF BEALE STREET COULD TALK, qui explorait la condition des Noirs sous l'angle d'une terrible erreur judiciaire. Son premier long métrage à titre de réalisatrice dénote la même intention. De fait, c'est l'identité profonde de la communauté afro-américaine qui est examinée ici, à travers quatre de ses figures les plus emblématiques et les plus contradictoires des années 1960. Le résultat ne manque pas d'élégance, ni le propos de nuance. Car ONE NIGHT IN MIAMI, tiré de la pièce en huis clos de Kemp Powers créée en 2013, fait l'économie des réponses simples et des vérités toutes faites. King parvient même à rendre visuellement dynamique son intrigue (fictive, cette nuit n'ayant jamais eu lieu), essentiellement propulsée par les dialogues. La direction artistique est certes un peu lisse et voyante, mais à l'inverse, l'harmonieux quartet d'interprètes sonne juste.

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Film d'animation de Joel Crawford. Classement: Général.

Les Crood, un clan préhistorique, font la rencontre des Betterman, plus évolués et vivant dans un site luxuriant. Reconnaissant un des leurs parmi ces étrangers mal dégrossis, les parents Betterman manoeuvrent afin de le séparer de sa compagne, au profit de leur fille.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3