Goto main content
4

Mes jours de gloire

Fr. 2020. Comédie de Antoine De Bary avec Vincent Lacoste, Noée Abita, Emmanuelle Devos. Un jeune homme insouciant tente de relancer sa carrière d'acteur au point mort et de surmonter ses complexes de virilité auprès des femmes. Récit sans surprises sur les affres de la masculinité et la nostalgie du temps perdu. Quelques blagues efficaces. Réalisation soignée. V. Lacoste égal à lui-même. C. Lambert émouvant.

En attente de classement
4

Mes jours de gloire (Mes jours de gloire)

En attente de classement En attente de classement

Fr. 2020. Comédie de Antoine De Bary avec Vincent Lacoste, Noée Abita, Emmanuelle Devos.

Un jeune homme insouciant tente de relancer sa carrière d'acteur au point mort et de surmonter ses complexes de virilité auprès des femmes. Récit sans surprises sur les affres de la masculinité et la nostalgie du temps perdu. Quelques blagues efficaces. Réalisation soignée. V. Lacoste égal à lui-même. C. Lambert émouvant.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Montage :
À 27 ans, Adrien est un grand enfant pour qui rien n'a vraiment d'importance. Pas même sa carrière d'acteur, au point mort depuis près de dix ans. Il s'y accroche pourtant en tentant - sans grande conviction - de décrocher le rôle du jeune Charles De Gaulle dans une production franco-allemande. Un jour, au commissariat de police, il rencontre la jolie Léa, rebelle et insouciante comme lui. C'est le coup de foudre. Adrien tente d'impressionner sa conquête, mais des problèmes de virilité ne cessent de l'obséder. Pour ne rien arranger, son appartement est mis sous scellés pour défaut de paiement. Le jeune tête en l'air est alors recueilli par sa mère, une psychologue au grand coeur, qui vit séparée de son mari alcoolique.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Le Français Antoine de Bary reprend ici la prémisse de son court métrage "L'enfance d'un chef". Les affres de la masculinité, la nostalgie du temps perdu et la fragilité des liens familiaux se télescopent au fil d'un récit sans grande surprise, souvent potache, parfois très pertinent, qui peut se voir comme un clin d'oeil au TANGUY d'Étienne Chatilliez, ou aux comédies "adulescentes" de Judd Apatow. Bien que manquant de rythme, le scénario recèle quelques blagues efficaces, qui doivent beaucoup à la touchante maladresse de Vincent Lacoste (LES BEAUX GOSSES, AMANDA). Toutefois, c'est essentiellement au dernier droit que le film atteint son plein potentiel, alors que le ton se fait plus grave et amer, mais aussi beaucoup plus juste et réflexif. Mise en scène avec soin, cette comédie tragicomique mineure profite de la prestation épatante d'Emmanuelle Devos (VIOLETTE, LES PARFUMS), du jeu naturel de Noée Abita (GENÈSE, SLALOM) et de l'ironie de Christophe Lambert, dans un rôle aussi surprenant qu'émouvant. (Texte rédigé en novembre 2020, dans le cadre du Festival Cinemania)

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Comédie d'horreur de Christopher Landon avec Kathryn Newton, Vince Vaughn, Celeste O’Connor. Classement: 13 ans + (violence, horreur).

Armé d'un couteau rituel aztèque, qu'il a volé la veille, un tueur en série masqué s'en prend à une adolescente, qu'il blesse sans la tuer. Aussitôt, l'assassin est magiquement transporté dans le corps de sa proie, et vice versa.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3