Go to main content
4

Beasts Clawing at Straws (Jipuragirado japgo sipeun jimseungdeul)

Cor.S. 2020. Drame de moeurs de Yong-Hoon Kim avec Jeon Do-yeon, Jung Woo-Sung, Bae Sung-Woo. Un sac de luxe, contenant une petite fortune, passe entre les mains de huit individus en proie à de sérieux ennuis d'argent. Modeste polar, racoleur mais astucieux. Scénario à tiroirs de structure non linéaire. Réalisation tape-à-l'oeil et ludique. Interprétation grand-guignolesque.

En attente de classement
4

Beasts Clawing at Straws (Jipuragirado japgo sipeun jimseungdeul)

En attente de classement En attente de classement

Cor.S. 2020. Drame de moeurs de Yong-Hoon Kim avec Jeon Do-yeon, Jung Woo-Sung, Bae Sung-Woo.

Un sac de luxe, contenant une petite fortune, passe entre les mains de huit individus en proie à de sérieux ennuis d'argent. Modeste polar, racoleur mais astucieux. Scénario à tiroirs de structure non linéaire. Réalisation tape-à-l'oeil et ludique. Interprétation grand-guignolesque.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Yong-Hoon Kim
D'après le roman de Keisuke Sone
Photographie :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Cinéma du Parc
Dans une ville de la Corée du Sud, un sac de luxe de marque Vuitton, contenant une petite fortune, passe entre les mains de huit individus en proie à de sérieux ennuis d'argent. Parmi eux, un employé de sauna qui vient de faire faillite et qui vit avec sa mère souffrant de la maladie d'Alzheimer; un douanier sans le sou désireux d'emprunter pour aider une amie, qui vient de disparaître mystérieusement; un prêteur sur gages forcé de recouvrer les sommes démentielles qu'il a prêtées trop vite; une victime de violence conjugale devant travailler comme hôtesse de bar pour joindre les deux bouts et aider son mari.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Le scénario à tiroirs et non linéaire de ce polar racoleur mais astucieux suggère un étrange croisement entre WHAT'S UP DOC? et PULP FICTION. Découpé en six panneaux aux titres parfois abscons, le premier long métrage de Kim Yong-hoon confond panache et esbroufe, et semble en dernière analyse plus proche des premiers Guy Ritchie que des films de Tarantino. Une impression renforcée par la minceur du message, que l'on pourrait résumer par "Bien mal acquis ne profite jamais". Reste que la réalisation, ludique et tape-à-l'oeil, témoigne d'une certaine habileté et ménage quelques morceaux de bravoure plutôt réussis. Des performances grand-guignolesques ajoutent au charme singulier de cet exercice de style mineur, mais assez jouissif.

Texte : Georges Privet

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2011. Drame psychologique de Céline Sciamma avec Zoé Héran, Malonn Lévana, Jeanne Disson. Classement: Général.

Emménageant avec sa famille dans une ville en banlieue de Paris, une fille de dix ans aux allures androgynes se fait passer pour un garçon auprès des enfants du coin. Accidentellement mise au courant, sa petite soeur la couvre, à condition d'intégrer sa bande de nouveaux amis.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3