Goto main content
4

Jimmy Carter - Rock & Roll President

É.-U. 2020. Documentaire de Mary Wharton . Compte-rendu de l'influence prépondérante de la musique rock dans l'accession au pouvoir en 1976 de Jimmy Carter à la présidence des États-Unis. Postulat original, développé habilement. Dénouement un peu faible. Réalisation effacée mais élégante. Anecdotes savoureuses de l'ex-président et d'un aréopage de stars.

En attente de classement
4

Jimmy Carter - Rock & Roll President (Jimmy Carter - Rock & Roll President)

En attente de classement En attente de classement

É.-U. 2020. Documentaire de Mary Wharton .

Compte-rendu de l'influence prépondérante de la musique rock dans l'accession au pouvoir en 1976 de Jimmy Carter à la présidence des États-Unis. Postulat original, développé habilement. Dénouement un peu faible. Réalisation effacée mais élégante. Anecdotes savoureuses de l'ex-président et d'un aréopage de stars.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
À l'issue de l'élection de 1976, James Earl Carter, fermier spécialisé dans la culture de l'arachide, bat de peu son rival, le républicain Gerald Ford, et devient le 39ème président des États-Unis. Son élection s'explique en grande partie par le ressentiment de la population envers l'administration précédente, responsable du scandale du Watergate. Mais la victoire de Carter est aussi attribuable à un facteur moins connu mais tout aussi prépondérant: sa passion pour la musique et ceux qui la font. Durant sa campagne, il compense son manque de fonds par l'endossement à sa cause de nombreuses stars du rock. Les grands rassemblements populaires qu'il parvient ainsi à organiser lui valent d'être perçu comme le premier président de la génération rock'n roll. Aujourd'hui âgé de 95 ans, l'ex-président, ainsi que plusieurs musiciens de l'époque, évoquent cette période unique dans l'histoire des États-Unis.

L’AVIS DE MEDIAFILM

La réalisatrice développe un postulat original de manière aussi habile que convaincante, hormis quelques faiblesses et longueurs dans le dernier droit. Elle brosse le portrait d'un ex-président méconnu et atypique, alerte malgré son âge avancé, évoquant chemin faisant une époque plus simple et naïve, douloureusement éloignée de la nôtre. La réalisation, élégante et effacée, s'efforce d'embrasser les souvenirs de Carter, à travers son rapport quasi philosophique à la musique (l'entendre citer des paroles de chansons de Bob Dylan comme d'autres le feraient pour les pensées de Confucius vaut son pesant d'or). Une pléiade de stars (allant de Willie Nelson à Rosanne Cash) viennent compléter (et épicer) les propos de Carter d'anecdotes savoureuses et mémorables. Et témoigner, du même coup, d'une époque où les forces traversant la musique et la politique semblaient plus harmonieuses et moins dissonantes qu'aujourd'hui.

Texte : Georges Privet

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Film d'animation de Joel Crawford. Classement: Général.

Les Crood, un clan préhistorique, font la rencontre des Betterman, plus évolués et vivant dans un site luxuriant. Reconnaissant un des leurs parmi ces étrangers mal dégrossis, les parents Betterman manoeuvrent afin de le séparer de sa compagne, au profit de leur fille.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3