Goto main content
6

I Still Believe

É.-U. 2020. Drame sentimental de Andrew Erwin, Jon Erwin avec K.J. Apa, Britt Robertson, Abigail Cowen. Un jeune chanteur folk s'inspire de ses épreuves conjugales pour composer des ritournelles émouvantes, qui se hissent au sommet des palmarès de rock chrétien. Mélodrame suranné et manipulateur, inspiré d'une histoire vécue. Valeurs chrétiennes lourdement appuyées. Personnages sans réelle profondeur. Réalisation tape-à-l'oeil. B. Robertson investie. (sortie en salle: 13 mars 2020)

Général
6

I Still Believe (I Still Believe)

Général Général

É.-U. 2020. Drame sentimental de Andrew Erwin, Jon Erwin avec K.J. Apa, Britt Robertson, Abigail Cowen.

Un jeune chanteur folk s'inspire de ses épreuves conjugales pour composer des ritournelles émouvantes, qui se hissent au sommet des palmarès de rock chrétien. Mélodrame suranné et manipulateur, inspiré d'une histoire vécue. Valeurs chrétiennes lourdement appuyées. Personnages sans réelle profondeur. Réalisation tape-à-l'oeil. B. Robertson investie. (sortie en salle: 13 mars 2020)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Septembre 1999. Jeremy quitte son Indiana natal pour entrer dans une université catholique en Californie. À peine installé, le jeune musicien en herbe se lie d'amitié avec Jean-Luc, le chanteur de The Kry, un groupe folk-rock qu'il admire. Un soir, alors qu'il assiste depuis les coulisses à un concert de la formation, son regard croise celui de la timide Melissa. C'est le coup de foudre. Après plusieurs mois d'une cour prudente, ponctuée de joies et d'incertitudes, les deux tourtereaux acceptent de lier leurs destins. Désormais compositeur de ses propres chansons, Jeremy gagne en popularité. Mais alors qu'il passe paisiblement les fêtes de fin d'année en famille, une nouvelle le terrasse: Melissa est atteinte d'un cancer incurable. Quelques semaines plus tard, sans que les médecins ne puissent l'expliquer, la jeune femme ressort totalement guérie de son séjour à l'hôpital. Jeremy accepte alors la demande en mariage de sa dulcinée.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Tout comme le misogyne UNPLANNED, sorti en 2019, I STILL BELIEVE ressemble à une autre tentative de rassurer la droite "trumpienne" bien-pensante. À l'heure de la montée des intégrismes à l'échelle internationale, les valeurs humanistes de ce mélo larmoyant - véhiculées à grand renfort de références à l'omnipuissance de Dieu - paraissent aussi fausses que vaines. En outre, le récit, bien qu'adoubé par son statut d'histoire vécue, regorge de maladresses. Entre autres: un triangle amoureux inutile, des personnages sans profondeur et de nombreux clichés, comme cette illustration d'un jeune campagnard fraîchement sorti du giron familial, qui ne distingue pas une laveuse d'une sécheuse! Résultat: un film insipide, ridicule et manipulateur que les frères Andrew et Jon Erwin mettent en images avec moult effets tape-à-l'oeil. Très investie dans la peau d'une jeune rêveuse perdue dans les étoiles, Britt Robertson (TOMORROWLAND) est bien la seule à ressortir indemne de ce naufrage.

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Arg. 2018. Drame de Benjamin Naishtat avec Dario Grandinetti, Andrea Frigerio, Alfredo Castro. Classement: En attente de classement.

Dans une Argentine politiquement instable, la vie quotidienne sans histoire d'un avocat, père de famille bourgeois, se met à vaciller après une altercation remarquée avec un client agressif dans un restaurant.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3