Goto main content
4

Garçon chiffon

Fr. 2020. Comédie dramatique de Nicolas Maury avec Nicolas Maury, Nathalie Baye, Arnaud Valois. Un acteur parisien retourne en province chez sa mère afin d'y préparer une audition et soigner un chagrin d'amour causé par sa jalousie maladive. Oeuvre intimiste au ton résolument personnel. Développements commodes. Ensemble attachant, bien qu'un peu immature artistiquement. Belle composition de N. Baye.

En attente de classement
4

Garçon chiffon (Garçon chiffon)

En attente de classement En attente de classement

Fr. 2020. Comédie dramatique de Nicolas Maury avec Nicolas Maury, Nathalie Baye, Arnaud Valois.

Un acteur parisien retourne en province chez sa mère afin d'y préparer une audition et soigner un chagrin d'amour causé par sa jalousie maladive. Oeuvre intimiste au ton résolument personnel. Développements commodes. Ensemble attachant, bien qu'un peu immature artistiquement. Belle composition de N. Baye.

Par sa jalousie maladive, Jérémie pousse son petit ami Albert à rompre avec lui. L'incident est d'autant plus regrettable que le comédien sans travail se prépare à passer une audition importante. Afin de mieux pouvoir se concentrer, Jérémie retourne en province, où sa mère Bernadette a transformé la maison familiale en gîte. Les retrouvailles sont chaleureuses entre ce jeune homme, jamais complètement sorti de l'enfance, et cette mère-poule qui l'appelle encore "mon chiffon".

L’AVIS DE MEDIAFILM

La sincérité de l'auteur, ainsi que le ton intimiste et la vulnérabilité du personnage qu'il campe, contribuent pour l'essentiel à la modeste réussite de ce premier long métrage du comédien Nicolas Maury ("Appelez mon agent", UN COUTEAU DANS LE COEUR). Le ton est puissant et résolument personnel. Cela dit, les thèmes et motifs rappellent (un peu trop) les films de Xavier Dolan et Christophe Honoré. Et, à l'image de son personnage, le cinéaste trahit son immaturité artistique. De fait, l'intrigue souvent stationnaire compile les développements commodes et enchaîne les ellipses comme des électrochocs. Par ailleurs, Maury, vers la fin, justifie la jalousie de son personnage et matérialise son fantasme. Bref, il dément tout ce qui faisait le charme de Jérémie, à savoir, sa vision déformée de la réalité. Nathalie Baye lui donne la réplique avec toute la grâce qu'on lui connaît. (Texte rédigé en novembre 2020, dans le cadre du festival Cinémania)

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Comédie d'horreur de Christopher Landon avec Kathryn Newton, Vince Vaughn, Celeste O’Connor. Classement: 13 ans + (violence, horreur).

Armé d'un couteau rituel aztèque, qu'il a volé la veille, un tueur en série masqué s'en prend à une adolescente, qu'il blesse sans la tuer. Aussitôt, l'assassin est magiquement transporté dans le corps de sa proie, et vice versa.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3