Goto main content
4

Akilla's Escape

Can. 2020. Drame de moeurs de Charles Officer avec Saul Williams, Thamela Mpumlwana, Donisha Rita Claire Prendergast. À Toronto, un trafiquant de drogue sur le point de raccrocher prend sous son aile un adolescent d'origine jamaïcaine, qui suit le même parcours criminel que lui. Polar urbain violent, mais non sensationnaliste. Structure narrative parfois confuse. Réalisation adroite. Trame sonore immersive. Interprétation convaincante.

En attente de classement
4

Akilla's Escape (Akilla's Escape)

En attente de classement En attente de classement

Can. 2020. Drame de moeurs de Charles Officer avec Saul Williams, Thamela Mpumlwana, Donisha Rita Claire Prendergast.

À Toronto, un trafiquant de drogue sur le point de raccrocher prend sous son aile un adolescent d'origine jamaïcaine, qui suit le même parcours criminel que lui. Polar urbain violent, mais non sensationnaliste. Structure narrative parfois confuse. Réalisation adroite. Trame sonore immersive. Interprétation convaincante.

À Toronto, Akilla, voyant les recettes de son trafic de drogue décliner, songe à se retirer. Durant une livraison de routine, des voleurs lourdement armés dérobent sa marchandise et une grosse somme d'argent. Au cours de l'attaque, les assaillants abandonnent l'un des leurs, un adolescent d'origine jamaïcaine. Sur la poitrine de ce dernier, un tatouage interpelle Akilla. Il s'agit du nom de code du réseau criminel jamaïcain qui l'avait recruté quinze ans plus tôt à Brooklyn. Ne disposant que de quelques heures pour retrouver les voleurs, Akilla décide d'aider le garçon à sortir des griffes de l'organisation.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Trois ans après son documentaire primé UNARMED VERSES (inédit au Québec), le Canadien d'origine jamaïcaine Charles Officer continue son exploration des méfaits de la criminalité endémique. Le récit est violent, mais traité avec retenue, la photographie est soignée et la trame sonore, immersive. Le film se déploie sur deux structures temporelles distinctes, traitées sur un pied d'égalité. Il y est question de conditions de vie difficiles, de l'endoctrinement et de la spirale infernale dans laquelle le protagoniste et son jeune protégé évoluent malgré eux. Le propos est d'autant plus fort et pertinent que les comédiens sont tout à fait crédibles, à commencer par le poète et chanteur Saul Williams (SLAM), habilement secondé par le jeune Thamela Mpumlwana. On regrette toutefois que le procédé narratif soit parfois didactique et ait tendance à diluer le suspense.

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Can. 2020. Drame de Sophie Dupuis avec Joakim Robillard, Théodore Pellerin, James Hyndman. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À Val-d'Or, un jeune mineur, sur le point de devenir père, tente de racheter ses erreurs du passé en participant au sauvetage de cinq collègues, coincés dans un puits de forage à la suite d'une explosion.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3