Aller au contenu principal
3

Adieu les cons

Fr. 2020. Comédie dramatique de Albert Dupontel avec Virginie Efira, Albert Dupontel, Nicolas Marié. Une coiffeuse condamnée à court terme par la maladie et un programmeur suicidaire unissent leurs forces pour retrouver l'enfant que la première avait donné en adoption à l'âge de 15 ans. Brillant hommage à Brazil. Humour décalé. Contours bédéesques des personnages. Grammaire cinématographique recherchée. Fulgurances poétiques. Distribution impeccable. (sortie en salle: 25 juin 2021)

Général
3

Adieu les cons (Adieu les cons)

Général Général

Fr. 2020. Comédie dramatique de Albert Dupontel avec Virginie Efira, Albert Dupontel, Nicolas Marié.

Une coiffeuse condamnée à court terme par la maladie et un programmeur suicidaire unissent leurs forces pour retrouver l'enfant que la première avait donné en adoption à l'âge de 15 ans. Brillant hommage à Brazil. Humour décalé. Contours bédéesques des personnages. Grammaire cinématographique recherchée. Fulgurances poétiques. Distribution impeccable. (sortie en salle: 25 juin 2021)

Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
AZ Films
Récompenses
La coiffeuse Suze Trappet s'entend dire par son médecin que les aérosols qu'elle a respirés toute sa vie vont la tuer. Comme ultime projet de vie, la quadragénaire choisit de retrouver son enfant, donné en adoption alors qu'elle avait 15 ans. Jean-Baptiste Cuchas, programmeur de génie travaillant à la sécurité sociale, apprend pour sa part qu'il devra consacrer ses dernières énergies à former la personne qui obtiendra la promotion qu'on lui avait pourtant promise. Désemparé, il choisit de se suicider dans son bureau, mais le coup de carabine rate sa cible. Dans la salle d'à-côté, Suze est en train de consulter un préposé lorsque la cloison vole en éclats. Par un concours de circonstances, et sur la promesse d'un retour d'ascenseur, Jean-Baptiste accepte d'aider la coiffeuse malade à retrouver son fils, maintenant âgé de 28 ans. Leur quête les conduit aux Archives, un lieu jamais fréquenté où l'administration a parqué un aveugle, M. Blin. Ce dernier, à sa manière, va participer aux recherches.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Par son humour décalé, les contours bédéesques de ses blessés du coeur jusqu'au-boutistes et la grammaire singulière qu'il emploie (plongées vertigineuses, filtres de couleurs, décors hyperréalistes, etc.), le cinéma d'Albert Dupontel est désormais reconnaissable entre tous. Trois ans après AU REVOIR LÀ-HAUT, ADIEU LES CONS marque à nouveau sa filmographie d'une pierre blanche. Mais au-delà de son brillant hommage aux Monty Python (le film est dédié au regretté Terry Jones) et plus particulièrement au BRAZIL de Terry Gilliam (qui fait une brève apparition à l'écran), c'est à son propre NEUF MOIS FERME que ce nouvel opus de Dupontel ressemble le plus, par son union inattendue de deux individus que tout sépare, lancés dans un voyage au bout de la nuit. Découvert en 1996 avec BERNIE, le réalisateur français n'est pas du genre à prendre son temps. Son récit déboule à la manière d'une fuite, ici et là stoppée par des instants magiques ou poétiques fulgurants. Celui de la tour à bureau "domotisée" à distance par le héros afin de provoquer une rencontre amoureuse, vaut à elle seule son pesant d'or. Au même titre que la distribution, impeccablement dirigée.

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Qué. 2021. Drame de Nicolas Roy avec David La Haye, Éléonore Loiselle, Fanny Mallette. Classement: .

Fille d'un officier respecté de l'armée canadienne, aujourd'hui décédé, Emma suit ses traces en s'inscrivant à un camp d'entraînement des forces. Placée sous les ordres du sergent Richard, elle vit avec lui une relation tissée de désir et de répulsion.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3