Goto main content
4

Le Parc des Merveilles (Wonder Park)

É.-U. 2019. Film d'animation de . Une fillette à l'imagination débordante découvre dans une forêt une version grandeur nature du parc d'attractions fantastique qu'elle avait créé avec ses jouets dans sa chambre. Récit simple mais endiablé, vantant la force de l'imagination et la résilience. Mise en scène un peu trop tributaire du 3D. Rythme frénétique. Animation de grande qualité. Casting vocal prestigieux. (sortie en salle: 15 mars 2019)

Général
4

Le Parc des Merveilles (Wonder Park)

Général Général

É.-U. 2019. Film d'animation de .

Une fillette à l'imagination débordante découvre dans une forêt une version grandeur nature du parc d'attractions fantastique qu'elle avait créé avec ses jouets dans sa chambre. Récit simple mais endiablé, vantant la force de l'imagination et la résilience. Mise en scène un peu trop tributaire du 3D. Rythme frénétique. Animation de grande qualité. Casting vocal prestigieux. (sortie en salle: 15 mars 2019)

Genre :
Année :
Durée :
Photographie :
Musique :
Montage :
Distributeur :
June, une fillette à l'imagination débordante, a créé dans sa chambre, avec ses jouets et divers accessoires, un parc d'attractions fantastique peuplé d'animaux parlants qui accueillent les visiteurs. Mais lorsque sa mère est hospitalisée, la gamine délaisse son jeu et se replie sur elle-même. Un jour, elle découvre dans la forêt voisine une version grandeur nature de son parc. Mais le site est à moitié abandonné et menacé de destruction par des "chimpanzombies". Avec l'aide des animaux parlants qu'elle avait imaginés - un ours, un porc-épic, un sanglier femelle et deux castors -, June entreprend de sauver le parc et de délivrer Peanut, le singe qui, dans son esprit, est le grand concepteur des manèges.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Avec ses grands yeux innocents, le personnage de June (doublé vocalement par Sarah-Jeanne Labrosse au Québec) invite le jeune public à faire preuve d'imagination et à croire en ses rêves. Des thèmes très classiques donc, mais développés par les auteurs en évitant tout prêchi-prêcha infantilisant. L'animation est de grande qualité, plusieurs prises de vues s'avérant même assez impressionnantes. Toutefois, certains développements de l'intrigue et la mise en scène virevoltante sont trop tributaires du recours à la technologie 3D. Dans la version originale anglaise, le casting vocal est assuré par une distribution prestigieuse.

Texte : Olivier Lefébure

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Hongr. 2018. Film d'animation de Milorad Krstic. Classement: 13 ans +.

Venue soigner sa kleptomanie auprès d'un éminent psychothérapeute, une voleuse d'oeuvres d'art vient plutôt en aide à ce dernier, en réunissant les treize chefs-d'oeuvre de la peinture qui hantent ses cauchemars, exposés dans les plus célèbres musées de la planète.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3