Goto main content
4

Vivarium

Irl. 2019. Science-fiction de Lorcan Finnegan avec Imogen Poots, Jesse Eisenberg, Eanna Hardwicke. Un couple est pris au piège d'un développement résidentiel de banlieue inhabité, aux rues et maisons parfaitement identiques. Fable surréaliste originale et fascinante. Récit foisonnant se délitant en cours de route. Direction artistique évocatrice. Réalisation inventive. I. Poots et J. Eisenberg convaincants.

En attente de classement
4

Vivarium (Vivarium)

En attente de classement En attente de classement

Irl. 2019. Science-fiction de Lorcan Finnegan avec Imogen Poots, Jesse Eisenberg, Eanna Hardwicke.

Un couple est pris au piège d'un développement résidentiel de banlieue inhabité, aux rues et maisons parfaitement identiques. Fable surréaliste originale et fascinante. Récit foisonnant se délitant en cours de route. Direction artistique évocatrice. Réalisation inventive. I. Poots et J. Eisenberg convaincants.

Citadins dans la trentaine, Gemma et Tom rêvent d'acheter un chez-soi bien à eux. Attirés par un tout nouveau développement résidentiel situé en banlieue, conçu pour le bien-être des jeunes familles, l'éducatrice et l'homme à tout faire acceptent de visiter la maison-témoin, malgré leur méfiance envers le très étrange agent immobilier. Sur place, ils découvrent un ensemble de petites demeures vert pomme, alignées à perte de vue le long de rues fraichement asphaltées, toutes résolument identiques. La visite prend une tournure imprévue lorsque le courtier s'éclipse sans coup férir. En panne d'essence, sans réseau cellulaire, incapables de trouver la sortie de ce lotissement labyrinthique, Tom et Gemma se résignent à passer la nuit dans la maison-témoin. Le lendemain, sur le pas de la porte, ils trouvent une boîte en carton avec, à l'intérieur, un bébé de quelques semaines.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Présentée à la Semaine de la critique à Cannes en 2019, cette fable surréaliste de l'Irlandais Lorcan Finnegan (l'inédit WITHOUT NAME) se révèle originale et étrangement fascinante. Avec ses relents de THE LOBSTER et ses nombreuses métaphores, le récit offre divers angles d'attaque. On y trouvera tour à tour une satire de la vie en banlieue, une illustration des affres de la parentalité ou encore une dénonciation du conformisme. Des éléments déstabilisants viennent en outre alléger le drame kafkaïen, dont la référence aux enfants surdoués, trope par excellence du cinéma de genre. Ces bonnes idées se délitent toutefois dans une seconde moitié plus sombre et fataliste. Cela dit, la direction artistique, qui semble tout droit sortie d'un tableau de Magritte, possède un fort pouvoir d'évocation, à l'instar de la trame sonore et de la mise en scène. Imogen Poots et Jesse Eisenberg (THE ART OF SELF-DEFENSE) forment un couple convaincant, aux côtés de Jonathan Aris (DEATH OF STALINE), qui campe l'agent immobilier tordu à la manière d'un Pee Wee Herman sur l'acide. (Texte rédigé en juillet 2019, dans le cadre du festival Fantasia)

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2018. Drame de Sébastien Marnier avec Laurent Lafitte, Luana Bajrami, Victor Bonnel. Classement: 13 ans +.

Un professeur de français obtient un poste de remplaçant dans un lycée huppé, à la suite du suicide de son prédécesseur. Ses élèves, surdoués et méprisants, deviennent pour lui une source d'angoisse, au point de sentir le besoin de les espionner.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3