Goto main content
3

The Assistant

É.-U. 2019. Drame de Kitty Green avec Julia Garner, Matthew MacFadyen, Makenzie Leigh. Une journée de travail dans la vie de la nouvelle assistante du directeur d'une grosse compagnie de production de films. Angle original pour aborder le phénomène #moiaussi. Observations subtiles sur l'oppression en milieu de travail. Mise en scène austère et maîtrisée. Performance solide et nuancée de J. Garner. (sortie en salle: 14 février 2020)

Général
3

The Assistant (The Assistant)

Général Général

É.-U. 2019. Drame de Kitty Green avec Julia Garner, Matthew MacFadyen, Makenzie Leigh.

Une journée de travail dans la vie de la nouvelle assistante du directeur d'une grosse compagnie de production de films. Angle original pour aborder le phénomène #moiaussi. Observations subtiles sur l'oppression en milieu de travail. Mise en scène austère et maîtrisée. Performance solide et nuancée de J. Garner. (sortie en salle: 14 février 2020)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Une journée de travail dans la vie de Jane, nouvelle assistante du directeur d'une grosse compagnie de production de films. Heure après heure, le climat toxique du lieu la pousse dans ses derniers retranchements. Différents signes l'amènent par ailleurs à s'inquiéter du sort d'une jeune femme, nouvellement recrutée par son patron. Par souci de la protéger, Jane décide de sonner l'alerte.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Kitty Green signe son premier film de fiction après avoir longuement oeuvré dans le documentaire (cf. UKRAINE IS NOT A BROTHEL, sur les Femen). Cela se sent dans son approche dépouillée, attentive aux détails. Dans sa captation d'une banale journée de travail, avec ses images aux tons volontairement ternes, THE ASSISTANT peut paraître austère. Or, la mise en scène de Green se révèle remarquablement maîtrisée. Plutôt que de s'emparer d'une situation spectaculaire ou de traiter frontalement des abus sexuels en entreprise (comme le récent BOMBSHELL), la cinéaste préfère mettre au jour un système d'oppression en observant ses rouages les plus discrets: climat malsain, non-dits, peur, indifférence. L'idée de ne jamais montrer à l'écran le directeur de la compagnie (on pense bien sûr à Harvey Weinstein) confère une force supplémentaire à cette brillante réflexion sur le contexte qui a vu naître le mouvement #moiaussi. Enfin, le film doit beaucoup à la performance très solide, tout en subtilité, de Julia Garner (WE ARE WHAT WE ARE, GRANDMA)

Texte : Apolline Caron-Ottavi

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Arg. 2018. Drame de Benjamin Naishtat avec Dario Grandinetti, Andrea Frigerio, Alfredo Castro. Classement: En attente de classement.

Dans une Argentine politiquement instable, la vie quotidienne sans histoire d'un avocat, père de famille bourgeois, se met à vaciller après une altercation remarquée avec un client agressif dans un restaurant.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3