Goto main content
5

Spinster

Can. 2019. Comédie de Andrea Dorfman avec Chelsea Peretti, Susan Kent, Kate Lynch. Larguée par son compagnon le jour de ses 39 ans, une traiteure remet en question son avenir et ses ambitions sentimentales. Comédie féministe inégale mais pleine de tendresse. Écriture forcée au départ, trouvant peu à peu son ton. Mise en scène convenue. Composition sympathique de l'humoriste C. Peretti.

En attente de classement
5

Spinster (Spinster)

En attente de classement En attente de classement

Can. 2019. Comédie de Andrea Dorfman avec Chelsea Peretti, Susan Kent, Kate Lynch.

Larguée par son compagnon le jour de ses 39 ans, une traiteure remet en question son avenir et ses ambitions sentimentales. Comédie féministe inégale mais pleine de tendresse. Écriture forcée au départ, trouvant peu à peu son ton. Mise en scène convenue. Composition sympathique de l'humoriste C. Peretti.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Le jour de ses 39 ans, Gaby se fait larguer par son compagnon. La traiteure vit cette rupture comme un séisme: va-t-elle finir sa vie célibataire? Son entourage lui faisant sentir que le temps presse si elle souhaite accéder au bonheur de fonder une famille, Gaby s'inscrit sur un site de rencontres. Mais cette période incertaine pourrait également être pour elle l'occasion de se redécouvrir. Et de comprendre ce qu'elle désire vraiment.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Ce nouvel opus de la Canadienne Andrea Dorfman (LOVE THAT BOY, HEARTBEAT) offre à l'humoriste et comédienne américaine Chelsea Peretti son premier rôle principal au cinéma. Or, malgré le jeu sympathique et dynamique de cette dernière, cette "anti-comédie romantique" évolue dans un premier temps laborieusement: les dialogues manquent de finesse et les ressorts comiques, de spontanéité, tandis que la mise en scène de Dorfman apparaît trop convenue. Toutefois, le film trouve peu à peu son ton et son rythme, en même temps que la protagoniste trouve sa propre voie. Un humour doux-amer prend alors le dessus, et le caractère trop didactique du discours féministe s'estompe, au fur et à mesure que les personnages s'étoffent. En résulte une comédie inégale mais pleine de tendresse, qui finit par atteindre sa modeste cible.

Texte : Apolline Caron-Ottavi

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Can. 2020. Drame sportif de Pascal Plante avec Katerine Savard, Pierre-Yves Cardinal, Ariane Mainville. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

Une nageuse québécoise de 23 ans décide d'arrêter la compétition après les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo. La médaille de bronze qu'elle remporte au relais par équipe accentue le malaise qui s'est installé depuis l'annonce de sa décision, jugée irréfléchie par son entourage.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3