Goto main content
5

Régner sur la ville (Run This Town)

Can. 2019. Drame de Ricky Tollman avec Ben Platt, Nina Dobrev, Mena Massoud. En enquêtant sur une vidéo anonyme incriminant le maire Rob Ford, un journaliste débutant rencontre une jeune attachée politique, victime du comportement odieux de l'élu torontois. Récit confus, inspiré d'un scandale politique survenu en 2013. Approche superficielle de plusieurs sujets contemporains. Effets visuels perturbants. Réalisation soignée. B. Platt sobre et naturel. (sortie en salle: 13 mars 2020)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
5

Régner sur la ville (Run This Town)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

Can. 2019. Drame de Ricky Tollman avec Ben Platt, Nina Dobrev, Mena Massoud.

En enquêtant sur une vidéo anonyme incriminant le maire Rob Ford, un journaliste débutant rencontre une jeune attachée politique, victime du comportement odieux de l'élu torontois. Récit confus, inspiré d'un scandale politique survenu en 2013. Approche superficielle de plusieurs sujets contemporains. Effets visuels perturbants. Réalisation soignée. B. Platt sobre et naturel. (sortie en salle: 13 mars 2020)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Fraîchement émoulu de l'université, Bram trouve un emploi au Record, un journal de Toronto qui survit tant bien que mal à la crise des médias. Mais le nouveau venu se heurte à un rédacteur en chef sarcastique, qui le cantonne à la publication d'articles anodins. Jusqu'au jour où un mystérieux travailleur social montre à Bram une vidéo dans laquelle le maire Rob Ford fume du crack en compagnie de jeunes de la rue. L'idéaliste journaliste pense alors tenir le scoop de sa vie; hélas, son informateur disparaît soudainement. Poursuivant son enquête en solitaire, en dehors de ses heures de travail, Bram rencontre Ashley, fragile attachée de presse travaillant pour Ford, qui l'a contacté après s'être fait humilier en public par le flamboyant élu.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Inspiré d'un scandale survenu à la mairie de Toronto en 2013, RUN THIS TOWN déçoit, en raison d'une approche trop superficielle. Dénonciation du harcèlement et du racisme, charge contre l'information-spectacle, regard sur les affres de la trentaine, satire politique se succèdent à la queue leu leu, sans point de vue affirmé, dans un scénario bavard et très long à se mettre en route. En outre, les effets visuels appliqués sur le visage de l'acteur Damian Lewis pour lui donner l'apparence du maire Ford ne cessent de déconcentrer, tant ils le font plutôt ressembler au Fat Bastard des AUSTIN POWERS. Hormis ce faux pas technique, l'Ontarien Ricky Tollman signe un premier long métrage assez léché, qui utilise à bon escient le split-screen. Dans la peau d'un fils de famille doux et humaniste, Ben Platt séduit, par son jeu sobre et naturel. Tout particulièrement lors du dénouement empathique, qui fait l'apologie d'une génération sacrifiée à l'autel de la rentabilité.

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Arg. 2018. Drame de Benjamin Naishtat avec Dario Grandinetti, Andrea Frigerio, Alfredo Castro. Classement: En attente de classement.

Dans une Argentine politiquement instable, la vie quotidienne sans histoire d'un avocat, père de famille bourgeois, se met à vaciller après une altercation remarquée avec un client agressif dans un restaurant.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3